Sudpresse évoque le rapport annuel de Child Focus qui sortira en avril et qui mentionne que sur internet, l'on recense environ un cas d'abus sexuel par semaine. Les adolescents font le plus souvent connaissance avec les abus sexuels via les médias sociaux, les forums de discussion, les espaces de chat et diverses formes de contact via la webcam.

Selon Peter De Waele, porte-parole de la police fédérale et ex-inspecteur principal de la cellule pédophilie, ce chiffre ne colle pas à la réalité. Un grand nombre d'enfants confrontés à ce genre d'abus, n'en parlent en effet pas de peur que leurs parents les punissent et leur interdisent l'accès à internet.

Via le site web clicksafe.be, Child Focus entend attirer l'attention des parents et des adolescents sur le danger d'internet et leur apprendre à surfer en sécurité sur le web. (Belga/MI)

Sudpresse évoque le rapport annuel de Child Focus qui sortira en avril et qui mentionne que sur internet, l'on recense environ un cas d'abus sexuel par semaine. Les adolescents font le plus souvent connaissance avec les abus sexuels via les médias sociaux, les forums de discussion, les espaces de chat et diverses formes de contact via la webcam. Selon Peter De Waele, porte-parole de la police fédérale et ex-inspecteur principal de la cellule pédophilie, ce chiffre ne colle pas à la réalité. Un grand nombre d'enfants confrontés à ce genre d'abus, n'en parlent en effet pas de peur que leurs parents les punissent et leur interdisent l'accès à internet. Via le site web clicksafe.be, Child Focus entend attirer l'attention des parents et des adolescents sur le danger d'internet et leur apprendre à surfer en sécurité sur le web. (Belga/MI)