Kaspersky qualifie cette offre de particulièrement étrange et préoccupante: 'Ce nombre est nettement plus élevé que ce que nous avions pensé précédemment.'

En plus de choisir un nouveau mot de passe, les utilisateurs sont aussi invités à activer une authentification à deux facteurs par exemple. (ANP/WK)

Kaspersky qualifie cette offre de particulièrement étrange et préoccupante: 'Ce nombre est nettement plus élevé que ce que nous avions pensé précédemment.'En plus de choisir un nouveau mot de passe, les utilisateurs sont aussi invités à activer une authentification à deux facteurs par exemple. (ANP/WK)