Le remplacement de Chantal De Vrieze a de quoi surprendre. Elle est en effet active depuis dix ans déjà chez Econocom, dont pratiquement quatre en qualité de country manager Benelux. Pendant trois années jusqu'en avril 2013, elle fut aussi présidente d'Agoria ICT et aujourd'hui, elle fait encore et toujours partie du comité de direction de l'organisation des employeurs, la FEB.

Chantal De Vrieze a été à plusieurs reprises nominée par Data News dans le cadre des 'top ICT personalities' et 'top ICT Women' en Belgique. Elle est à présent remplacée par le Français Philippe Hoffman, l'actuel country manager d'Econocom Allemagne et Suisse. Pour les initiés, cela signifie que les Français accroissent ainsi leur mainmise sur l'entreprise.

La semaine dernière encore, Econocom avait déclaré qu'elle n'atteindrait pas le bénéfice attendu, et a vu le cours de son action s'effondrer à la Bourse. C'est surtout l'intégration d'Osiatis rachetée l'an dernier qui pose problème. Econocom avait versé 175 millions d'euros pour s'emparer d'Osiatis.

Le 16 octobre, une grande fête était prévue à Bruxelles pour les 40 ans d'Econocom. Elle fut annulée à la dernière minute.