Ces applications internet avaient été prévues en 1999 déjà par Bill Gates

Bill Gates © EPA

En 1999, Bill Gates avait dans son livre Business @ the speed of thought qualifié internet de réseau planétaire.

Markus Kirjonen, un étudiant de l'Aalto University en Finlande, a relu ce livre et à constaté que les prévisions de Gates, il y a 16 ans, étaient étonnamment précises sur les points décrits sur les photos.

Source: Automatiseringgids

Gates © AG

A l'époque des prévisions de Gates, Google avait tout juste lancé un site modeste sur lequel les gens pouvaient rechercher des informations.

Gates © AG

L'une des victimes marquantes de la bulle dotcom fut le site web Pets.com, qui passa de vie à trépas, tout comme bien d'autres par la suite.

Gates © AG

La plupart des gens entraient à l'époque du reste encore en contact avec internet via un dial-up modem et une ligne téléphonique commutée.

Gates © AG

Bill Gates avait prévu l'arrivée de sites sur lesquels les gens pourraient d'un simple clic de souris comparer les prix de divers fournisseurs.

Gates © AG

Voilà des sites web caractérisés par une forte interactivité, capables d'afficher des prix changeant rapidement et de prévenir, lorsque l'utilisateur n'agissait pas pendant trop longtemps.

Gates © AG

'Tout le monde disposera bientôt d'un petit boîtier à la maison, ce qui permettra de rester en contact permanent avec le monde extérieur et d'effectuer aussi des paiements par exemple', selon Gates. Ce petit boîtier, c'est évidemment le smartphone omniprésent aujourd'hui.

Gates © AG

Les gens ne devront plus se rendre en personne chez le médecin, lorsqu'ils ne se sentiront pas bien, mais pourront se faire consulter via internet.

Gates © AG

Les gens pourront disposer d'un outil électronique qui les aidera dans leurs tâches journalières.

Gates © AG

Votre maison sera présente 24 heures sur 24 sur un terminal, afin que vous sachiez tout ce qui s'y passe, avait encore prévu Gates. C'est possible aujourd'hui.

Gates © AG

Tout un chacun pourra avoir un petit espace perso sur internet - un site web propre, pour s'échanger des données ou convenir de rendez-vous avec des amis par exemple.

Gates © AG

Lorsque Gates fit la prévision précédente, Blogger, permettant à des millions de gens de confier à internet leurs idées via un blog perso, venait de démarrer.

Gates © AG

Lors d'événements sportifs, les spectateurs pourront directement communiquer par voie électronique avec d'autres pour discuter du déroulement des rencontres.

Gates © AG

Des systèmes sauront où vous vous trouvez et pourront vous donner des informations sur le lieu en question. Il est ici non seulement question de renseignements, mais aussi de publicités de commerçants locaux.

Gates © AG

Pour les programmes d'actualité, les utilisateurs verront apparaître les adresses de sites web, où ils pourront trouver bien plus d'informations sur le thème abordé.

Gates © AG

Internet permettra aux habitants d'une ville ou d'une région de nouer des contacts et de débattre de problèmes locaux.

Gates © AG

La distance ne jouera plus de rôle. Tout un chacun, où qu'il habite, pourra se mêler à des débats sur des sujets spécifiques, purement basés sur des points d'intérêt communs.

Gates © AG

Les project managers pourront présenter leurs projets en ligne et trouver par cette même voie de nouveaux collaborateurs.

Gates © AG

A l'inverse, les demandeurs d'emploi pourront placer leur CV sur internet dans l'espoir qu'un recruteur le trouve.

Gates © AG

Les entreprises qui veulent lancer une adjudication, ne devront plus se farcir des tas de formulaires, mais simplement tout régler par voie électronique.

Gates © AG

Mais certaines prévisions de Gates ne se sont pas (encore) réalisées. Il évoqua par exemple une sorte de 'système nerveux' électronique mondial reliant toutes les entreprises et le monde extérieur. Les entreprises capteraient ainsi tous les signaux...

Gates © AG

...En ce compris toutes les données pour leur permettre de réagir directement en cas de menace. Sans doute l'Internet of Things (IoT) y trouvera une réponse d'ici quelques années.