Un réseau 4G qui couvre l'ensemble de la région bruxelloise, ce n'est pas encore pour tout de suite. La norme de rayonnement stricte de 3 volts par mètre (contre 20,6 volts par mètre en Flandre par exemple) nécessite en effet de nombreuses antennes complémentaires. Certains habitants de la périphérie nord de la capitale parviennent cependant déjà à surfer via la 4G.

Cela est dû au fait que quelques antennes flamandes de Proximus ont une portée qui dépasse la limite régionale. La 4G peut ainsi être reçue jusqu'à la Basilique de Koekelberg. En outre, le réseau couvre Ganshoren, Berchem Sainte Agathe et une partie de Molenbeek Saint Jean.

Un réseau 4G qui couvre l'ensemble de la région bruxelloise, ce n'est pas encore pour tout de suite. La norme de rayonnement stricte de 3 volts par mètre (contre 20,6 volts par mètre en Flandre par exemple) nécessite en effet de nombreuses antennes complémentaires. Certains habitants de la périphérie nord de la capitale parviennent cependant déjà à surfer via la 4G. Cela est dû au fait que quelques antennes flamandes de Proximus ont une portée qui dépasse la limite régionale. La 4G peut ainsi être reçue jusqu'à la Basilique de Koekelberg. En outre, le réseau couvre Ganshoren, Berchem Sainte Agathe et une partie de Molenbeek Saint Jean.