'Nous avons émis une offre sur une partie de la clientèle de Getronics Belgique. Elle nous a été attribuée après un accord judiciaire', déclare Stijn Bijnens, CEO de Cegeka. Selon le directeur, la transaction porte sur une dizaine de contrats, pour lesquels les activités IT correspondent étroitement à la gamme de Cegeka. Plus spécifiquement, il s'agit de la gestion de l'infrastructure IT et de postes de travail numériques. 'Grâce à ce rachat, la continuité de l'entreprise vis-à-vis des clients concernés est garantie', ajoute Stijn Bijnens.

Conjointement avec les contrats susmentionnés, une trentaine de collaborateurs de Getronics Belgique sont également repris. Cegeka ne mentionne aucun détail financier sur la clientèle provenant de Getronics Belgique.

Phase de licenciements

En tout, 126 emplois étaient sur la sellette depuis début août chez Getronics à Machelen. Cette phase de licenciements succédait au rachat par GSH Private Capital Limited. Début septembre, les employés belges et luxembourgeois de Getronics avaient encore entrepris une action syndicale au siège de l'entreprise. Le secrétaire syndical Kris Vandenbossche (ACV/CSC) avait alors fustigé la manière dont Getronics Belux et l'investisseur GSH les traitaient.

En juillet de cette année, les activités de Getronics Belux avaient été séparées de celles du Groupe Getronics. Après que ce dernier ait fait aveu de faillite, GSH annonça son rachat, mais sans l'activité Belux.

KPN ICT Consulting

Ce n'est pas la première fois que Cegeka rachète des composantes de Getronics. En avril de cette année, l'entreprise IT avait en effet encore absorbé KPN ICT Consulting située à Zoetermeer aux Pays-Bas. Cette entreprise avait vu le jour en 2007, lorsque Getronics fut rachetée par KPN.

'Nous avons émis une offre sur une partie de la clientèle de Getronics Belgique. Elle nous a été attribuée après un accord judiciaire', déclare Stijn Bijnens, CEO de Cegeka. Selon le directeur, la transaction porte sur une dizaine de contrats, pour lesquels les activités IT correspondent étroitement à la gamme de Cegeka. Plus spécifiquement, il s'agit de la gestion de l'infrastructure IT et de postes de travail numériques. 'Grâce à ce rachat, la continuité de l'entreprise vis-à-vis des clients concernés est garantie', ajoute Stijn Bijnens.Conjointement avec les contrats susmentionnés, une trentaine de collaborateurs de Getronics Belgique sont également repris. Cegeka ne mentionne aucun détail financier sur la clientèle provenant de Getronics Belgique.En tout, 126 emplois étaient sur la sellette depuis début août chez Getronics à Machelen. Cette phase de licenciements succédait au rachat par GSH Private Capital Limited. Début septembre, les employés belges et luxembourgeois de Getronics avaient encore entrepris une action syndicale au siège de l'entreprise. Le secrétaire syndical Kris Vandenbossche (ACV/CSC) avait alors fustigé la manière dont Getronics Belux et l'investisseur GSH les traitaient.En juillet de cette année, les activités de Getronics Belux avaient été séparées de celles du Groupe Getronics. Après que ce dernier ait fait aveu de faillite, GSH annonça son rachat, mais sans l'activité Belux.Ce n'est pas la première fois que Cegeka rachète des composantes de Getronics. En avril de cette année, l'entreprise IT avait en effet encore absorbé KPN ICT Consulting située à Zoetermeer aux Pays-Bas. Cette entreprise avait vu le jour en 2007, lorsque Getronics fut rachetée par KPN.