Cegeka ne parle pas d'un rachat, mais bien d'une collaboration stratégique, par laquelle l'entreprise devient l'actionnaire principal. Citymesh continuera d'exister sous sa propre appellation, alors que sa direction, dont le CEO Mitch De Geest, restera à son poste.

De son côté, Cegeka hébergera son expertise 4G/5G dans Citymesh. Pensons ici notamment à l'entreprise wallonne Gridmax que Cegeka avait rachetée plus tôt cette année et qui possède des fréquences 4G et 5G.

'Grâce à cette collaboration stratégique, nous serons à même d'accélérer notre expansion, de déployer d'autres innovations et de réaliser la véritable intégration de la 5G sur le marché B2B', déclarent de concert Stijn Bijnens, CEO de Cegeka, et Mitch De Geest, CEO de Citymesh.

Cegeka et Citymesh deviennent ainsi conjointement un solide quatrième opérateur sur le marché professionnel. Les deux entreprises n'ont actuellement aucune ambition sur le marché à la consommation, mais entendent proposer la 5G sur le marché professionnel, comme par exemple sur des parcs d'entreprises ou des sites industriels.

Télécoms + IT

La prise de participation majoritaire dans Citymesh générera un intéressant tandem sur le marché professionnel. Citymesh se focalise depuis des années déjà sur la connectivité. Initialement avec des réseaux wifi, mais l'entreprise possède aussi des fréquences qui peuvent être utilisées pour la 5G.

Ces dernières années, elle s'est révélée sur ce marché. C'est ainsi qu'elle a déployé un réseau 5G dans le port de Zeebrugge. Il y a à peine deux mois, l'entreprise a pris une licence 4G nationale, de nouveau dans l'optique du marché professionnel. Et le mois dernier, elle a conclu un accord avec Proximus pour pouvoir utiliser également son réseau.

A cela vient à présent s'ajouter l'expertise du poids lourd Cegeka. Cette dernière possède des décennies d'expérience sur le marché IT belge (et entre-temps aussi européen), conjointement donc avec son savoir-faire en développement d'applications, transition vers le nuage et externalisation IT générale. En s'associant à Citymesh, le duo sera encore nettement plus puissant sur le marché télécom professionnel, où il pourra dorénavant affronter plus efficacement Proximus, Orange ou Telenet.

Cegeka n'a jamais caché ses ambitions d'acteur télécom professionnel. Ces dernières années, l'entreprise a déjà effectué des rachats dans ce sens et elle dispose aussi d'une licence-test pour la 5G. Une participation majoritaire dans Citymesh peut faire en sorte que ces ambitions soient portées plus rapidement sur le marché sous la forme d'une firme qui se concentre pleinement sur les télécoms.

Exit Ingels & Akkermans

Rien n'a filtré ni sur l'importance de la prise de participation de Cegeka ni sur les détails financiers. Cegeka a cependant révélé que Michel Akkermans et Jurgen Ingels quitteront Citymesh. Ils avaient rejoint l'entreprise en tant qu'investisseurs il y a dix ans déjà.

Outre Cegeka, la firme de climatisation limbourgeoise Nuhma et la direction de Citymesh possèdent aussi une partie des actions de l'entreprise.

Cegeka ne parle pas d'un rachat, mais bien d'une collaboration stratégique, par laquelle l'entreprise devient l'actionnaire principal. Citymesh continuera d'exister sous sa propre appellation, alors que sa direction, dont le CEO Mitch De Geest, restera à son poste.De son côté, Cegeka hébergera son expertise 4G/5G dans Citymesh. Pensons ici notamment à l'entreprise wallonne Gridmax que Cegeka avait rachetée plus tôt cette année et qui possède des fréquences 4G et 5G.'Grâce à cette collaboration stratégique, nous serons à même d'accélérer notre expansion, de déployer d'autres innovations et de réaliser la véritable intégration de la 5G sur le marché B2B', déclarent de concert Stijn Bijnens, CEO de Cegeka, et Mitch De Geest, CEO de Citymesh.Cegeka et Citymesh deviennent ainsi conjointement un solide quatrième opérateur sur le marché professionnel. Les deux entreprises n'ont actuellement aucune ambition sur le marché à la consommation, mais entendent proposer la 5G sur le marché professionnel, comme par exemple sur des parcs d'entreprises ou des sites industriels.La prise de participation majoritaire dans Citymesh générera un intéressant tandem sur le marché professionnel. Citymesh se focalise depuis des années déjà sur la connectivité. Initialement avec des réseaux wifi, mais l'entreprise possède aussi des fréquences qui peuvent être utilisées pour la 5G.Ces dernières années, elle s'est révélée sur ce marché. C'est ainsi qu'elle a déployé un réseau 5G dans le port de Zeebrugge. Il y a à peine deux mois, l'entreprise a pris une licence 4G nationale, de nouveau dans l'optique du marché professionnel. Et le mois dernier, elle a conclu un accord avec Proximus pour pouvoir utiliser également son réseau.A cela vient à présent s'ajouter l'expertise du poids lourd Cegeka. Cette dernière possède des décennies d'expérience sur le marché IT belge (et entre-temps aussi européen), conjointement donc avec son savoir-faire en développement d'applications, transition vers le nuage et externalisation IT générale. En s'associant à Citymesh, le duo sera encore nettement plus puissant sur le marché télécom professionnel, où il pourra dorénavant affronter plus efficacement Proximus, Orange ou Telenet.Cegeka n'a jamais caché ses ambitions d'acteur télécom professionnel. Ces dernières années, l'entreprise a déjà effectué des rachats dans ce sens et elle dispose aussi d'une licence-test pour la 5G. Une participation majoritaire dans Citymesh peut faire en sorte que ces ambitions soient portées plus rapidement sur le marché sous la forme d'une firme qui se concentre pleinement sur les télécoms.Rien n'a filtré ni sur l'importance de la prise de participation de Cegeka ni sur les détails financiers. Cegeka a cependant révélé que Michel Akkermans et Jurgen Ingels quitteront Citymesh. Ils avaient rejoint l'entreprise en tant qu'investisseurs il y a dix ans déjà.Outre Cegeka, la firme de climatisation limbourgeoise Nuhma et la direction de Citymesh possèdent aussi une partie des actions de l'entreprise.