'Malgré la situation instable en Europe, nous sommes parvenus ces derniers mois une fois encore à effectuer un très beau parcours avec l'ensemble de l'organisation Cegeka', déclare son fondateur et président André Knaepen. En 2021, Cegeka a réussi à progresser de 16 pour cent par rapport à 2020. Son bénéfice d'exploitation a grimpé de plus de vingt pour cent à 66,4 millions d'euros. C'est donc la liesse chez Cegeka, comme précédemment du reste, puisqu'au cours des dix-sept dernières années, l'entreprise n'a pas cessé de croître.

L'année passée, elle a notamment pris une participation majoritaire dans Smartschool. Le rachat de l'entreprise néerlandaise SecurIT se traduisit ensuite par un renforcement des activités de sécurité, et Cegeka ne compte pas en rester là. 'Voilà pourquoi nous avons l'ambition avérée de devenir cette année un acteur du top 3 en matière de cybersécurité au Benelux', affirme Stijn Bijnens, CEO de Cegeka.

De manière générale, l'entreprise souhaite miser sur trois domaines, à savoir la 5G, l'AI et le nuage hybride. Pour ce qui est de la 5G, elle a annoncé l'année dernière, conjointement avec sa filiale Citymesh, vouloir devenir un quatrième opérateur à part entière. Entre-temps, elle a conclu un contrat de sponsoring avec le club de football du KRC Genk, dont le stade s'appelle la Cegeka Arena. Ce dernier devient aussi un terrain d'expérimentation 5G pour l'entreprise.

Neutre en CO2

En outre, Cegeka a également fait part de ses ambitions dans le domaine CSR. L'entreprise entend ainsi devenir entièrement neutre en CO2 d'ici 2030. A partir de juillet de l'an prochain, elle ne prévoit plus de nouvelles voitures à carburant fossile et se tourne aussi vers les activités nucléaires, comme les services pour centres de données. En même temps, elle entend d'ici 2026 disposer de trente pour cent de femmes dans son équipe directoriale, alors que trente pour cent de son personnel devrait être féminin à l'horizon 2030.

Le trentième anniversaire de Cegeka

Cegeka existe depuis trente ans en 2022. Ce qui débuta sous la forme d'un rachat directorial des Kempische Steenkoolmijnen est devenu aujourd'hui une firme comptant 5.500 collaborateurs et 2.500 clients et possédant des filiales dans 11 pays. Cela s'affiche aussi dans son armoire à trophées. Il y a deux ans encore, le fondateur et président André Knaepen fut élu ICT Personality of the Year. Et cette année, Kristel Demotte, VP Data Solutions chez Cegeka, fut designee ICT Woman of the Year.

'Malgré la situation instable en Europe, nous sommes parvenus ces derniers mois une fois encore à effectuer un très beau parcours avec l'ensemble de l'organisation Cegeka', déclare son fondateur et président André Knaepen. En 2021, Cegeka a réussi à progresser de 16 pour cent par rapport à 2020. Son bénéfice d'exploitation a grimpé de plus de vingt pour cent à 66,4 millions d'euros. C'est donc la liesse chez Cegeka, comme précédemment du reste, puisqu'au cours des dix-sept dernières années, l'entreprise n'a pas cessé de croître.L'année passée, elle a notamment pris une participation majoritaire dans Smartschool. Le rachat de l'entreprise néerlandaise SecurIT se traduisit ensuite par un renforcement des activités de sécurité, et Cegeka ne compte pas en rester là. 'Voilà pourquoi nous avons l'ambition avérée de devenir cette année un acteur du top 3 en matière de cybersécurité au Benelux', affirme Stijn Bijnens, CEO de Cegeka. De manière générale, l'entreprise souhaite miser sur trois domaines, à savoir la 5G, l'AI et le nuage hybride. Pour ce qui est de la 5G, elle a annoncé l'année dernière, conjointement avec sa filiale Citymesh, vouloir devenir un quatrième opérateur à part entière. Entre-temps, elle a conclu un contrat de sponsoring avec le club de football du KRC Genk, dont le stade s'appelle la Cegeka Arena. Ce dernier devient aussi un terrain d'expérimentation 5G pour l'entreprise.Neutre en CO2En outre, Cegeka a également fait part de ses ambitions dans le domaine CSR. L'entreprise entend ainsi devenir entièrement neutre en CO2 d'ici 2030. A partir de juillet de l'an prochain, elle ne prévoit plus de nouvelles voitures à carburant fossile et se tourne aussi vers les activités nucléaires, comme les services pour centres de données. En même temps, elle entend d'ici 2026 disposer de trente pour cent de femmes dans son équipe directoriale, alors que trente pour cent de son personnel devrait être féminin à l'horizon 2030.Le trentième anniversaire de CegekaCegeka existe depuis trente ans en 2022. Ce qui débuta sous la forme d'un rachat directorial des Kempische Steenkoolmijnen est devenu aujourd'hui une firme comptant 5.500 collaborateurs et 2.500 clients et possédant des filiales dans 11 pays. Cela s'affiche aussi dans son armoire à trophées. Il y a deux ans encore, le fondateur et président André Knaepen fut élu ICT Personality of the Year. Et cette année, Kristel Demotte, VP Data Solutions chez Cegeka, fut designee ICT Woman of the Year.