Le chiffre d'affaires de 2019 fut supérieur de 9,7 pour cent à celui de 2018. Le bénéfice d'exploitation s'est établi à 40,2 millions d'euros, en hausse de 3,2 pour cent par rapport à celui de l'année précédente, correspondant à 7,2 pour cent du chiffre d'affaires actuel. Le résultat EBITDA s'est établi à 55,1 millions d'euros avec une marge EBITDA de 9,8 pour cent.

Cegeka est ainsi en croissance pour la seizième année consécutive. En 2009, son chiffre d'affaires était encore légèrement supérieur à cent millions d'euros. Aujourd'hui, elle est donc devenue cinq fois plus grande.

Cette croissance est en majeure partie due à des rachats. "Nous avons renforcé encore notre position financière en 2019. Nous avons ainsi pu en avril dernier - en pleine crise du corona - clôturer avec succès le rachat de KPN Consulting aux Pays-Bas. De plus, nous avons récemment aussi pu reprendre Finavista aux Pays-Bas et Gridmax en Belgique grâce à notre situation financière saine", explique Stephan Daems, CFO de Cegeka, dans un communiqué de presse.

Cegeka est un acteur IT entièrement belge, mais il a ces dernières années fortement renforcé sa présence géographique notamment en Italie, en Allemagne, en Autriche et en Europe de l'est. L'an dernier, l'entreprise a pu doubler son chiffre d'affaires aux Pays-Bas suite au rachat de KPN Consulting. Cegeka annonce du reste qu'elle continuera d'investir dans ce pays cette année encore et ce, même si son siège central restera établi à Hasselt.

'Chez Cegeka, nous sommes convaincus que les circonstances géopolitiques actuelles font enfler la nécessité de disposer de grands et solides acteurs IT européens. Les clients éprouvent plusieurs inquiétudes, telles la continuité, la sécurité et la confidentialité. Pour relever ces défis, ils ont besoin d'un acteur IT en qui ils peuvent avoir confiance et qu'ils peuvent littéralement regarder droit dans les yeux", conclut le CEO Stijn Bijnens.

Le chiffre d'affaires de 2019 fut supérieur de 9,7 pour cent à celui de 2018. Le bénéfice d'exploitation s'est établi à 40,2 millions d'euros, en hausse de 3,2 pour cent par rapport à celui de l'année précédente, correspondant à 7,2 pour cent du chiffre d'affaires actuel. Le résultat EBITDA s'est établi à 55,1 millions d'euros avec une marge EBITDA de 9,8 pour cent.Cegeka est ainsi en croissance pour la seizième année consécutive. En 2009, son chiffre d'affaires était encore légèrement supérieur à cent millions d'euros. Aujourd'hui, elle est donc devenue cinq fois plus grande.Cette croissance est en majeure partie due à des rachats. "Nous avons renforcé encore notre position financière en 2019. Nous avons ainsi pu en avril dernier - en pleine crise du corona - clôturer avec succès le rachat de KPN Consulting aux Pays-Bas. De plus, nous avons récemment aussi pu reprendre Finavista aux Pays-Bas et Gridmax en Belgique grâce à notre situation financière saine", explique Stephan Daems, CFO de Cegeka, dans un communiqué de presse.Cegeka est un acteur IT entièrement belge, mais il a ces dernières années fortement renforcé sa présence géographique notamment en Italie, en Allemagne, en Autriche et en Europe de l'est. L'an dernier, l'entreprise a pu doubler son chiffre d'affaires aux Pays-Bas suite au rachat de KPN Consulting. Cegeka annonce du reste qu'elle continuera d'investir dans ce pays cette année encore et ce, même si son siège central restera établi à Hasselt.'Chez Cegeka, nous sommes convaincus que les circonstances géopolitiques actuelles font enfler la nécessité de disposer de grands et solides acteurs IT européens. Les clients éprouvent plusieurs inquiétudes, telles la continuité, la sécurité et la confidentialité. Pour relever ces défis, ils ont besoin d'un acteur IT en qui ils peuvent avoir confiance et qu'ils peuvent littéralement regarder droit dans les yeux", conclut le CEO Stijn Bijnens.