"C'est un marché de niche et une industrie assez traditionnelle", déclare Anthone Frédéric, aftermarket manager chez SPG Dry Cooling. "Nous sommes une firme d'ingénierie, mais nous fournissons aux centrales électriques, dont la taille des installations atteint celle d'un terrain de football. Les tuyères d'échappement des turbines à vapeur auxquelles ce genre de système de refroidissement est relié, font facilement 5-6 mètres de diamètre."

Il y a 3-4 ans, l'entreprise a élaboré un trajet en vue de combiner une nouvelle technologie à cet environnement traditionnel. Cela s'avère nécessaire à présent que le marché de l'électricité évolue: "La tendance dans le secteur va vers davantage de projets, mais plus modestes. Cela requiert proportionnellement plus de personnel", explique Fréderic. Avec la technologie adéquate, son entreprise entend typer davantage ses projets.

Problème: les systèmes de refroidissement dans les centrales énergétiques fonctionnent surtout sur des estimations calculées et renoncent ainsi à pas mal d'efficience.

Solution: connecter des capteurs à des outils d'analytique de SAS qui, en combinaison avec une connaissance propre, génèrent de nouveaux produits.

Résultat: les données des centrales électriques sont à présent analysées dans le nuage pour mieux évaluer le rendement et prévoir la maintenance. Cela rend les installations plus performantes, mais aussi de mieux prévoir leur capacité et d'éviter les pannes.

Indépendamment de ce trajet, SPG examine aussi comment elle pourrait améliorer ses installations à l'aide d'une technologie moderne. Elle fait dans ce but appel à SAS. Conjointement avec sa propre connaissance, cela a généré l'ACC360, un produit de SPG même lui permettant d'offrir à ses clients des ICI (indicateurs clés de performances) et des informations exploitables, conjointement avec la gestion à distance des performances.

ACC360 dashboard., SPG
ACC360 dashboard. © SPG

Analytique sophistiquée

Une première chose est d'obtenir des informations sur base de l'analytique. "Nos clients sont quasiment toujours des fabricants de turbines ou des 'engineering procurement contractors', les constructeurs d'une centrale énergétique. Il en résulte qu'avant, nous n'avions guère de contact avec les clients finaux et donc que nous ne recevions que peu de données sur leur installation, une fois qu'elle tournait. Or ces données sont nécessaires pour optimaliser les installations existantes, afin d'en tirer des leçons pour de nouveaux projets."

C'est ainsi que le fonctionnement et le rendement d'une installation de refroidissement sont sujets notamment au climat, à la direction du vent, à la pression atmosphérique ou à la température. "Tout cela joue un rôle, et nous en tenons compte lors de la conception. Mais on ne connaît pas toujours l'impact précis. En obtenant des données plus précises, nous pouvons mieux rechercher les limites d'une installation sans que cela cause des problèmes. De plus, il est alors possible d'isoler plusieurs facteurs, ce qui les rend plus facilement mesurables."

Il en résulte que SPG Dry Cooling peut désormais prodiguer de meilleurs conseils sur le plan de l'optimalisation. "On peut mieux étayer l'effet d'amortissement de certaines interventions, ce qui nous donne aussi une plus-value. Nos clients finaux se font souvent concurrence, ce qui fait que tout le monde veut pouvoir optimaliser.

Plus efficient avec des données

Un deuxième volet, c'est la solution analytique basée sur le nuage, par laquelle les données de capteurs existants, telles la température ou la pression, sont transférées dans le nuage. "Nous offrons ainsi aux clients des ICI de leur centrale. Mais cela permet aussi un 'conditioned based monitoring'. Avant, on remplaçait une pièce spécifique, disons, toutes les dix mille heures. Avec des capteurs et un mesurage et une analyse en continu, nous savons quand il y a une anomalie et où se situe le problème. On évite ainsi des pannes et une maintenance non planifiée."

Turano Lodigiano, L'Italie., SPG
Turano Lodigiano, L'Italie. © SPG

C'est crucial en période de pic. Grâce à la percée de l'énergie renouvelable, une centrale classique est principalement utilisée lors de pics, lorsque le courant est plus cher. "Si la centrale ne peut à ces moments là pas atteindre la capacité voulue, elle risque de se voir infliger des amendes."

Evaluation plus précise

Mis à part les pics, les grandes centrales électriques ont aussi besoin de stabiliser le réseau électrique. Cela signifie aussi que la capacité est négociée 2-3 ans à l'avance et que les acteurs peuvent se vendre mutuellement du courant en cas de fluctuations. Mais le rendement d'un condenseur refroidi par air dépend des conditions du moment. "On tente de le prévoir sur base de modèles et de courbes statistiques, mais la météo joue aussi un rôle. Il en résulte que les entreprises sont conservatrices dans leurs évaluations et renoncent à des mégawatts, parce qu'elles ne sont pas certaines à cent pour cent de leur capacité. Aujourd'hui, nous pouvons mieux les accompagner, ce qui fait que les attentes sont plus précises."

Pour l'ensemble du trajet, trois produits de SAS sont activés. Enterprise Guide se charge d'ETL (Extract, Track et Load). Enterprise Miner sert à développer des modèles, alors que JMP est un module permettant de faire de la découverte et de la visualisation de données. "Nous nous sommes tournés aussi vers d'autres acteurs actifs dans le secteur énergétique, mais il leur manquait l''advanced analytics'. Or nous voulions précisément de nouvelles visions et possibilités avec les données, pas simplement un glissement vers le nuage."

© SPG

Le choix SAS s'est fait en raison tant de la gamme que de l'approche de cette entreprise. "Elle est le numéro un sur son marché, mais elle est aussi bien représentée en Belgique. Ses ateliers et ses cellules de réflexion sont quelque peu plus fluides, lorsqu'ils peuvent se faire physiquement." (Le démarrage du projet date bien avant l'entrée en vigueur des mesures-barrières contre le corona, ndlr.) "C'est la science des données, mais conçue pour pouvoir être utilisée par des chercheurs non-data. Notre personnel y est formé par SAS, afin que le traitement des données soit combiné avec la connaissance du domaine par nos ingénieurs thermiques."

Aujourd'hui, SPG Dry Cooling fournit elle-même au moyen de l'ACC360 des services sur base de ce qui est possible avec les outils de SAS. En même temps, elle complète sa connaissance à partir des données liées à la construction de nouvelles installations. "Nous voulons nous distinguer en étant innovants sur le plan des concepts et en introduisant des produits dans un environnement plutôt classique."

"C'est un marché de niche et une industrie assez traditionnelle", déclare Anthone Frédéric, aftermarket manager chez SPG Dry Cooling. "Nous sommes une firme d'ingénierie, mais nous fournissons aux centrales électriques, dont la taille des installations atteint celle d'un terrain de football. Les tuyères d'échappement des turbines à vapeur auxquelles ce genre de système de refroidissement est relié, font facilement 5-6 mètres de diamètre."Il y a 3-4 ans, l'entreprise a élaboré un trajet en vue de combiner une nouvelle technologie à cet environnement traditionnel. Cela s'avère nécessaire à présent que le marché de l'électricité évolue: "La tendance dans le secteur va vers davantage de projets, mais plus modestes. Cela requiert proportionnellement plus de personnel", explique Fréderic. Avec la technologie adéquate, son entreprise entend typer davantage ses projets.Indépendamment de ce trajet, SPG examine aussi comment elle pourrait améliorer ses installations à l'aide d'une technologie moderne. Elle fait dans ce but appel à SAS. Conjointement avec sa propre connaissance, cela a généré l'ACC360, un produit de SPG même lui permettant d'offrir à ses clients des ICI (indicateurs clés de performances) et des informations exploitables, conjointement avec la gestion à distance des performances.Une première chose est d'obtenir des informations sur base de l'analytique. "Nos clients sont quasiment toujours des fabricants de turbines ou des 'engineering procurement contractors', les constructeurs d'une centrale énergétique. Il en résulte qu'avant, nous n'avions guère de contact avec les clients finaux et donc que nous ne recevions que peu de données sur leur installation, une fois qu'elle tournait. Or ces données sont nécessaires pour optimaliser les installations existantes, afin d'en tirer des leçons pour de nouveaux projets."C'est ainsi que le fonctionnement et le rendement d'une installation de refroidissement sont sujets notamment au climat, à la direction du vent, à la pression atmosphérique ou à la température. "Tout cela joue un rôle, et nous en tenons compte lors de la conception. Mais on ne connaît pas toujours l'impact précis. En obtenant des données plus précises, nous pouvons mieux rechercher les limites d'une installation sans que cela cause des problèmes. De plus, il est alors possible d'isoler plusieurs facteurs, ce qui les rend plus facilement mesurables."Il en résulte que SPG Dry Cooling peut désormais prodiguer de meilleurs conseils sur le plan de l'optimalisation. "On peut mieux étayer l'effet d'amortissement de certaines interventions, ce qui nous donne aussi une plus-value. Nos clients finaux se font souvent concurrence, ce qui fait que tout le monde veut pouvoir optimaliser.Un deuxième volet, c'est la solution analytique basée sur le nuage, par laquelle les données de capteurs existants, telles la température ou la pression, sont transférées dans le nuage. "Nous offrons ainsi aux clients des ICI de leur centrale. Mais cela permet aussi un 'conditioned based monitoring'. Avant, on remplaçait une pièce spécifique, disons, toutes les dix mille heures. Avec des capteurs et un mesurage et une analyse en continu, nous savons quand il y a une anomalie et où se situe le problème. On évite ainsi des pannes et une maintenance non planifiée."C'est crucial en période de pic. Grâce à la percée de l'énergie renouvelable, une centrale classique est principalement utilisée lors de pics, lorsque le courant est plus cher. "Si la centrale ne peut à ces moments là pas atteindre la capacité voulue, elle risque de se voir infliger des amendes."Mis à part les pics, les grandes centrales électriques ont aussi besoin de stabiliser le réseau électrique. Cela signifie aussi que la capacité est négociée 2-3 ans à l'avance et que les acteurs peuvent se vendre mutuellement du courant en cas de fluctuations. Mais le rendement d'un condenseur refroidi par air dépend des conditions du moment. "On tente de le prévoir sur base de modèles et de courbes statistiques, mais la météo joue aussi un rôle. Il en résulte que les entreprises sont conservatrices dans leurs évaluations et renoncent à des mégawatts, parce qu'elles ne sont pas certaines à cent pour cent de leur capacité. Aujourd'hui, nous pouvons mieux les accompagner, ce qui fait que les attentes sont plus précises."Pour l'ensemble du trajet, trois produits de SAS sont activés. Enterprise Guide se charge d'ETL (Extract, Track et Load). Enterprise Miner sert à développer des modèles, alors que JMP est un module permettant de faire de la découverte et de la visualisation de données. "Nous nous sommes tournés aussi vers d'autres acteurs actifs dans le secteur énergétique, mais il leur manquait l''advanced analytics'. Or nous voulions précisément de nouvelles visions et possibilités avec les données, pas simplement un glissement vers le nuage."Le choix SAS s'est fait en raison tant de la gamme que de l'approche de cette entreprise. "Elle est le numéro un sur son marché, mais elle est aussi bien représentée en Belgique. Ses ateliers et ses cellules de réflexion sont quelque peu plus fluides, lorsqu'ils peuvent se faire physiquement." (Le démarrage du projet date bien avant l'entrée en vigueur des mesures-barrières contre le corona, ndlr.) "C'est la science des données, mais conçue pour pouvoir être utilisée par des chercheurs non-data. Notre personnel y est formé par SAS, afin que le traitement des données soit combiné avec la connaissance du domaine par nos ingénieurs thermiques."Aujourd'hui, SPG Dry Cooling fournit elle-même au moyen de l'ACC360 des services sur base de ce qui est possible avec les outils de SAS. En même temps, elle complète sa connaissance à partir des données liées à la construction de nouvelles installations. "Nous voulons nous distinguer en étant innovants sur le plan des concepts et en introduisant des produits dans un environnement plutôt classique."