C'en est fini de la firme de biotechnologie qui a menti à propos d'une technologie de tests sanguins

05/09/18 à 14:17 - Mise à jour à 14:17

L'entreprise américaine de tests sanguins Theranos éclaboussée par les scandales a définitivement arrêté d'exister. Cette année encore, elle avait conclu un arrangement avec le contrôleur boursier américain SEC dans une affaire portant sur des cas de fraude et de tromperie d'investisseurs. Dans un courriel, que détient The Wall Street Journal, la firme autrefois pourtant si prometteuse signale qu'elle arrête ses activités.

C'en est fini de la firme de biotechnologie qui a menti à propos d'une technologie de tests sanguins

Elizabeth Holmes © REUTERS

Theranos était une entreprise séduisante de la Silicon Valley, en partie grâce à sa directrice, Elizabeth Holmes. En raison de ses penchants pour les pulls à col roulé et ses déclarations audacieuses, elle fut souvent comparée au fondateur d'Apple, Steve Jobs. C'est à l'encontre d'Holmes qu'un procès est actuellement en cours.

Dans le passé, l'entreprise fit l'objet de centaines de millions de dollars d'investissements et ce, grâce à un test sanguin révolutionnaire basé sur une seule goutte de sang. En fin de compte, la technologie ne s'avéra pas fiable, et il apparut que Theranos avait effectué la plupart de ses tests avec un équipement 'ordinaire' d'analyse sanguine.

Theranos se voit à présent forcée d'arrêter ses activités, parce qu'elle est dans l'impossibilité de satisfaire aux conditions d'un prêt de 65 millions de dollars. Les 5 millions de dollars que Theranos possède encore en caisse, selon une estimation, seront répartis entre les différents créanciers de l'entreprise.

Nos partenaires