En 2019, le consultant informatique BuSI a intensifié ses recrutements, passant à 60 employés en interne (+ 15%), avec en outre quelque 200 indépendants, lui permettant d'atteindre un chiffre d'affaires de plus de 25 millions d'euros. En outre, l'entreprise a renforcé sa BuSI Factory, entendez l'atelier de développements sur-mesure en technologies agile, et scrum (pas question pour BuSI de faire du nearshore ou de l'offshore, surtout qu'il s'agit essentiellement de clients du secteur public belge), ainsi que sa BuSI Academy qui vise à permettre à ces jeunes déjà certifiés en Java et .Net de devenir des experts dans leur domaine. Toujours pour intensifier les formations, BuSI a signé de nouveaux partenariats avec l'ICHEC et l'ECAM pour former des analystes métier. Enfin, la société s'est dotée d'une nouvelle identité visuelle et d'un nouveau logo, tout en renouvelant son site web.

En ce début 2020, BuSI inaugure ses nouveaux locaux à la chaussée de la Hulpe à Watermael-Boisfort avec des ambitions fortes. "Nous devrions atteindre une croissance de 10 à 15% de notre chiffre d'affaires et augmenter nos recrutements de 12% environ. (en privilégiant le statut de salarié et des profils d'architectes ainsi que de développeurs et analystes senior). En outre, nous devrions nous renforcer dans les services gérés, mais aussi intensifier notre présence dans des secteurs comme l'énergie et le bancaire", explique Bernard t'Kint, directeur général de BuSI. Surtout très active dans le secteur public, (tant fédéral que régional), BuSI entend également être davantage présente en Flandre. "Nous continuerons à entretenir des relations à long terme avec nos clients. Savez-vous qu'un client de la première heure comme Swift nous accompagne depuis la création de BuSI en 2002", insiste encore Bernard t'Kint qui évoque également des contrats-cadre avec la Police fédérale, les Affaires étrangères, Smals (contrat prolongé pour 4 ans fin 2019), le Forem ou le VDAB notamment.

Par ailleurs, l'entreprise s'est structurée en cellules (développements .Net et Java, architecture, gouvernance et analyse, tant technique que métier et fonctionnelle) afin de permettre un meilleur partage de connaissances entre les consultants. "BuSI se caractérise surtout par son côté humain et humaniste. Le consultant est placé au centre des préoccupations de notre entreprise. Car un consultant heureux et bien formé est un expert prêt à donner tout ce qu'il a", conclut le patron de BuSI.

En 2019, le consultant informatique BuSI a intensifié ses recrutements, passant à 60 employés en interne (+ 15%), avec en outre quelque 200 indépendants, lui permettant d'atteindre un chiffre d'affaires de plus de 25 millions d'euros. En outre, l'entreprise a renforcé sa BuSI Factory, entendez l'atelier de développements sur-mesure en technologies agile, et scrum (pas question pour BuSI de faire du nearshore ou de l'offshore, surtout qu'il s'agit essentiellement de clients du secteur public belge), ainsi que sa BuSI Academy qui vise à permettre à ces jeunes déjà certifiés en Java et .Net de devenir des experts dans leur domaine. Toujours pour intensifier les formations, BuSI a signé de nouveaux partenariats avec l'ICHEC et l'ECAM pour former des analystes métier. Enfin, la société s'est dotée d'une nouvelle identité visuelle et d'un nouveau logo, tout en renouvelant son site web.En ce début 2020, BuSI inaugure ses nouveaux locaux à la chaussée de la Hulpe à Watermael-Boisfort avec des ambitions fortes. "Nous devrions atteindre une croissance de 10 à 15% de notre chiffre d'affaires et augmenter nos recrutements de 12% environ. (en privilégiant le statut de salarié et des profils d'architectes ainsi que de développeurs et analystes senior). En outre, nous devrions nous renforcer dans les services gérés, mais aussi intensifier notre présence dans des secteurs comme l'énergie et le bancaire", explique Bernard t'Kint, directeur général de BuSI. Surtout très active dans le secteur public, (tant fédéral que régional), BuSI entend également être davantage présente en Flandre. "Nous continuerons à entretenir des relations à long terme avec nos clients. Savez-vous qu'un client de la première heure comme Swift nous accompagne depuis la création de BuSI en 2002", insiste encore Bernard t'Kint qui évoque également des contrats-cadre avec la Police fédérale, les Affaires étrangères, Smals (contrat prolongé pour 4 ans fin 2019), le Forem ou le VDAB notamment.Par ailleurs, l'entreprise s'est structurée en cellules (développements .Net et Java, architecture, gouvernance et analyse, tant technique que métier et fonctionnelle) afin de permettre un meilleur partage de connaissances entre les consultants. "BuSI se caractérise surtout par son côté humain et humaniste. Le consultant est placé au centre des préoccupations de notre entreprise. Car un consultant heureux et bien formé est un expert prêt à donner tout ce qu'il a", conclut le patron de BuSI.