Le test commercial a été formellement présenté le 26 avril, mais est opérationnel depuis début avril déjà, après que Toshiba et BT aient annoncé leurs intentions en octobre. Le client qui utilise le réseau, est EY qui bénéficie ainsi d'une connexion sécurisée entre ses bureaux de Canary Wharf et London Bridge.

L'objectif est que le projet se déroule sur trois années. Même si les parties impliquées indiquent qu'il s'agit là d'un point de départ pour d'autres investissements et pour une recherche plus poussée en matière d'informatique quantique, de cryptographie quantique et de communication quantique.

Le réseau de fibre optique est exploité par BT, alors que Toshiba fournit le 'quantum key distribution hardware' et le 'key management software'. Elle assure aussi des services tels qu'une bande passante dédiée et un logiciel de gestion des clés.

La technologie quantique en est encore à ses balbutiements, mais elle s'avère prometteuse. A long terme, elle devrait générer une énorme augmentation de la puissance de calcul, mais aussi de la sécurité des réseaux de communication notamment. Un test commercial comme celui-ci représente l'un des points de départ.

Le test commercial a été formellement présenté le 26 avril, mais est opérationnel depuis début avril déjà, après que Toshiba et BT aient annoncé leurs intentions en octobre. Le client qui utilise le réseau, est EY qui bénéficie ainsi d'une connexion sécurisée entre ses bureaux de Canary Wharf et London Bridge.L'objectif est que le projet se déroule sur trois années. Même si les parties impliquées indiquent qu'il s'agit là d'un point de départ pour d'autres investissements et pour une recherche plus poussée en matière d'informatique quantique, de cryptographie quantique et de communication quantique.Le réseau de fibre optique est exploité par BT, alors que Toshiba fournit le 'quantum key distribution hardware' et le 'key management software'. Elle assure aussi des services tels qu'une bande passante dédiée et un logiciel de gestion des clés.La technologie quantique en est encore à ses balbutiements, mais elle s'avère prometteuse. A long terme, elle devrait générer une énorme augmentation de la puissance de calcul, mais aussi de la sécurité des réseaux de communication notamment. Un test commercial comme celui-ci représente l'un des points de départ.