L'une des exigences posées, c'est que Microsoft laisse toute latitude aux fabricants et aux distributeurs d'ordinateurs de ne pas installer LinkedIn sur Windows. De leur côté, les développeurs de logiciels pour les sites sociaux concurrents doivent pouvoir accéder aux données stockées dans le nuage de Microsoft.

Voici ce qu'affirme Vestager dans un communiqué: 'Un nombre croissant d'Européens s'enregistrent sur des réseaux sociaux professionnels. Ces derniers s'avèrent importants pour permettre les contacts et l'interaction entre personnes exerçant la même profession, ainsi que pour rechercher un nouvel emploi. Il convient donc de garder le libre choix de ce genre de réseaux.'

Au niveau mondial, LinkedIn possède quelque 400 millions de 'membres'.

(ANP)

L'une des exigences posées, c'est que Microsoft laisse toute latitude aux fabricants et aux distributeurs d'ordinateurs de ne pas installer LinkedIn sur Windows. De leur côté, les développeurs de logiciels pour les sites sociaux concurrents doivent pouvoir accéder aux données stockées dans le nuage de Microsoft.Voici ce qu'affirme Vestager dans un communiqué: 'Un nombre croissant d'Européens s'enregistrent sur des réseaux sociaux professionnels. Ces derniers s'avèrent importants pour permettre les contacts et l'interaction entre personnes exerçant la même profession, ainsi que pour rechercher un nouvel emploi. Il convient donc de garder le libre choix de ce genre de réseaux.'Au niveau mondial, LinkedIn possède quelque 400 millions de 'membres'.(ANP)