Bruxelles assouplit ses normes de rayonnement en vue de permettre le déploiement de la 5G

23/10/18 à 11:13 - Mise à jour à 11:13

Source: Belga

Le gouvernement bruxellois et les trois opérateurs télécoms se sont mis d'accord sur un assouplissement des normes de rayonnement dans la région de Bruxelles Capitale. Voilà qui devrait permettre tout juste le déploiement d'un réseau 5G, selon L'Echo.

Bruxelles assouplit ses normes de rayonnement en vue de permettre le déploiement de la 5G

© Getty Images/iStockphoto

La norme de rayonnement bruxelloise fortement contestée pour les réseaux mobiles passe de 6 volts à 14,5 volts par mètre à l'extérieur et à 9 volts par mètre à l'intérieur. C'est ce que confirme la ministre bruxelloise en charge de l'environnement Céline Fremault (cdH) dans une interview accordée au journal d'affaires L'Echo. Cette hausse permettrait en principe tout juste le déploiement du réseau 5G. Hier encore, le contrôleur télécom IBPT publia les résultats d'une étude qui démontre notamment que le déploiement de la 5G n'était pas possible à Bruxelles à cause des normes de rayonnement strictes en vigueur actuellement. "L'IBPT propose une norme comprise entre 14,5 et 41,5 volts par mètre. Cela nous permettra de faire partie du peloton de tête européen au niveau du déploiement du réseau 5G", peut-on lire dans l'article. Cependant, il faut savoir que la norme de rayonnement ainsi assouplie dans la région bruxelloise se trouve encore et toujours tout en bas de ce qui est vraiment nécessaire pour déployer un réseau 5G.

De Croo: "Un bon premier pas"

La norme de rayonnement rigoureuse appliquée par la Région bruxelloise a déjà fait couler beaucoup d'encre ces dernières années. Selon l'IBPT, cette norme est quasiment cinquante fois plus stricte que les recommandations de l'organisation-conseil scientifique ICNIRP et de l'Union européenne. Le ministre fédéral en charge de l'agenda numérique Alexander De Croo (Open Vld) parle à présent d'un "progrès". "Les normes à Bruxelles étaient de loin les plus sévères en Europe et 50 fois plus strictes que celles de l'Organisation Mondiale de la Santé", a-t-il ainsi déclaré à la radio. "Bruxelles est la capitale de l'Europe et devrait de ce fait être parmi les premières villes à disposer de la 5G et ne pas rester à la traîne. Je pense qu'il s'agit là d'un bon premier pas."

En savoir plus sur:

Nos partenaires