Voilà l'ambition que la Commission européenne a affichée hier mercredi. L'internet fixe devrait également être nettement plus rapide et fiable d'ici 2025, déclare-t-on à Bruxelles, et ce surtout dans les écoles, les universités, les hôpitaux, mais aussi dans les entreprises et les pouvoirs publics. Même les zones rurales doivent bénéficier de meilleurs équipements internet.

Le président Jean-Claude Juncker s'attend à ce que ces projets génèrent deux millions d'emplois, mais ils exigeraient aussi un investissement évalué à 500 milliards d'euros, surtout de la part d'investisseurs privés. Il manque encore 155 milliards, selon la Commission, qui a prévu des conditions favorables pour les investisseurs.

Le réseau 5G sera déployé à partir de 2018. Pour le projet appelé WiFi4EU, 120 millions d'euros seront débloqués dans un premier temps.

Dans son 'Etat de l'Union', Juncker a avancé hier diverses propositions en vue de dynamiser l'Union Digitale: ''Nous devons restés 'connectés'. Les citoyens et notre économie en ont besoin. Voilà pourquoi nous devons investir maintenant.'' Et de répéter sa promesse qu'aucun coût supplémentaire ne sera plus facturé en matière de 'roaming' (itinérance) au sein de l'UE à partir de juin 2017.

(ANP/WK)

Voilà l'ambition que la Commission européenne a affichée hier mercredi. L'internet fixe devrait également être nettement plus rapide et fiable d'ici 2025, déclare-t-on à Bruxelles, et ce surtout dans les écoles, les universités, les hôpitaux, mais aussi dans les entreprises et les pouvoirs publics. Même les zones rurales doivent bénéficier de meilleurs équipements internet.Le président Jean-Claude Juncker s'attend à ce que ces projets génèrent deux millions d'emplois, mais ils exigeraient aussi un investissement évalué à 500 milliards d'euros, surtout de la part d'investisseurs privés. Il manque encore 155 milliards, selon la Commission, qui a prévu des conditions favorables pour les investisseurs.Le réseau 5G sera déployé à partir de 2018. Pour le projet appelé WiFi4EU, 120 millions d'euros seront débloqués dans un premier temps.Dans son 'Etat de l'Union', Juncker a avancé hier diverses propositions en vue de dynamiser l'Union Digitale: ''Nous devons restés 'connectés'. Les citoyens et notre économie en ont besoin. Voilà pourquoi nous devons investir maintenant.'' Et de répéter sa promesse qu'aucun coût supplémentaire ne sera plus facturé en matière de 'roaming' (itinérance) au sein de l'UE à partir de juin 2017.(ANP/WK)