Segers sera en charge des programmes stratégiques pour les années à venir, même s'il déclare explicitement qu'il ne sera pas chief strategist officer. 'Je suis trop âgé pour porter un tel titre', déclare le manager de 62 ans à Data News. 'Je déteste aussi le terme stratégie. La stratégie sans réalisation, c'est de l'hallucination.'

Il veut surtout dire par là qu'il ne souhaite pas être celui qui présentera au monde extérieur certains projets, mais plutôt celui qui orientera l'entreprise en interne et offrira son support au personnel de Cipal Schaubroeck au niveau stratégique (pour utiliser quand même ce mot).

Flamand et fédéral

Il est question ici entre autres de synergies entre Cipal et Schaubroeck depuis la fusion en 2016. Mais aussi d'extension. Cipal Schaubroeck est spécialisée dans les logiciels publics, surtout au niveau local. Mais l'entreprise a l'ambition d'offrir aussi des solutions au niveau flamand et/ou fédéral. Entre-temps, elle envisage également de s'étendre, comme le démontre le rachat de Flow Pilots en 2017.

'Les pouvoirs publics doivent collaborer en matière de numérisation, et Cipal Schaubroeck est l'acteur idéal pour y arriver. L'entreprise doit être le catalyseur dans des domaines comme le Burgerprofiel ou le Vlaamse Datakluis (Solid, ndlr)', déclare Segers.

Jusqu'à la fin de l'année dernière, Segers assumait la fonction de directeur de la Plate-forme Numérique pour Avocats (DPA). Ces derniers temps, il était surtout actif comme manager ad intérim, président de Flanders Invest & Trade. Il fut pendant des années aussi directeur de Realdomen et Microsoft Belgium notamment.

Segers sera en charge des programmes stratégiques pour les années à venir, même s'il déclare explicitement qu'il ne sera pas chief strategist officer. 'Je suis trop âgé pour porter un tel titre', déclare le manager de 62 ans à Data News. 'Je déteste aussi le terme stratégie. La stratégie sans réalisation, c'est de l'hallucination.'Il veut surtout dire par là qu'il ne souhaite pas être celui qui présentera au monde extérieur certains projets, mais plutôt celui qui orientera l'entreprise en interne et offrira son support au personnel de Cipal Schaubroeck au niveau stratégique (pour utiliser quand même ce mot).Il est question ici entre autres de synergies entre Cipal et Schaubroeck depuis la fusion en 2016. Mais aussi d'extension. Cipal Schaubroeck est spécialisée dans les logiciels publics, surtout au niveau local. Mais l'entreprise a l'ambition d'offrir aussi des solutions au niveau flamand et/ou fédéral. Entre-temps, elle envisage également de s'étendre, comme le démontre le rachat de Flow Pilots en 2017.'Les pouvoirs publics doivent collaborer en matière de numérisation, et Cipal Schaubroeck est l'acteur idéal pour y arriver. L'entreprise doit être le catalyseur dans des domaines comme le Burgerprofiel ou le Vlaamse Datakluis (Solid, ndlr)', déclare Segers.Jusqu'à la fin de l'année dernière, Segers assumait la fonction de directeur de la Plate-forme Numérique pour Avocats (DPA). Ces derniers temps, il était surtout actif comme manager ad intérim, président de Flanders Invest & Trade. Il fut pendant des années aussi directeur de Realdomen et Microsoft Belgium notamment.