Les pirates visaient des informations de personnes qui avaient réservé des voyages entre le 21 août et le 5 septembre via le site web ou une appli mobile. Selon BA, les clients ne doivent pas craindre que leurs données de passeport ou les détails de leur voyage soient tombés entre les mains des cybercriminels. Ceux-ci ont cependant pu avoir accès à des informations "personnelles ou financières''. Le problème de sécurité sur le site web a entre-temps été résolu, selon la compagnie.

La police a été informée des faits. La compagnie a pris contact avec les personnes concernées. "Nous conseillons aux clients qui pensent avoir été touchés par cet incident de prendre contact avec leur banque ou leur fournisseur de carte de crédit'', déclare-t-on chez la compagnie aérienne.