Il s'agit uniquement de deux cents informaticiens indépendants, selon le journal De Standaard. Ils travaillent actuellement au Centre Monnaie à Bruxelles, où quelque 400 personnes sont actives au sein du département IT. Les contrats auraient déjà été rompus, et la migration vers l'Inde commencera lundi prochain.

Bpost confirme l'information au journal De Standaard, mais les syndicats n'apprécient pas du tout cette décision. Ils fustigent le fait qu'il y avait bien de l'argent pour racheter Post.nl, mais pas pour maintenir des emplois au sein même de l'entreprise. Ils dénoncent aussi le fait que les 200 informaticiens restants au Centre Monnaie devront former et accompagner leurs collègues indiens, tout en devant exécuter leurs tâches habituelles.