Le capteur de Bosch sera dévoilé au salon technologique CES. Actuellement, on ne sait pas encore quand il arrivera sur le marché et à quel prix. Mais Bosch insiste sur le fait qu'elle se focalise sur un produit bon marché, car l'entreprise mise sur une production de masse.

Ce modèle LiDAR (l'acronyme de Light Detection And Ranging) est un capteur qui détecte par des impulsions laser la distance qui le sépare d'un objet ou d'une surface. Outre les caméras et la technologie du radar, que Bosch produit aujourd'hui déjà, le nouveau capteur veillera à ce que les voitures autonomes identifient les objets, piétons et autres éléments sur la route.

Par souci d'exhaustivité, sachez que Bosch n'est pas la seule entreprise et assurément pas la première à lancer un capteur LiDAR sur le marché. Mais le fait est que les capteurs sont généralement coûteux, ce qui représente un obstacle pour introduire sur le marché des voitures autonomes à grande échelle et à des prix quelque peu abordables. En même temps, un acteur tel Bosch est directement capable de produire et de fournir à grande échelle, ce qui s'avère parfois malaisé pour des acteurs plus modestes.

Le LiDAR est actuellement utilisé par Ford, General Motors et Waymo (Google/Alphabet). D'autres constructeurs tels Tesla et Nissan recourent à une autre technologie.

Bosch ne construit elle-même pas de voitures autonomes, mais prépare depuis des années déjà des composants pour ce genre de véhicule. C'est ainsi qu'elle collabore depuis 2017 avec Nvidia sur une puce AI pour voitures autonomes, qui devrait être disponible plus tard cette année. Elle prépare aussi avec Daimler (Mercedes) des voitures autonomes et a procédé lors de ses conférences à la démonstration d'initiatives telles le parking autonome.

Le capteur de Bosch sera dévoilé au salon technologique CES. Actuellement, on ne sait pas encore quand il arrivera sur le marché et à quel prix. Mais Bosch insiste sur le fait qu'elle se focalise sur un produit bon marché, car l'entreprise mise sur une production de masse.Ce modèle LiDAR (l'acronyme de Light Detection And Ranging) est un capteur qui détecte par des impulsions laser la distance qui le sépare d'un objet ou d'une surface. Outre les caméras et la technologie du radar, que Bosch produit aujourd'hui déjà, le nouveau capteur veillera à ce que les voitures autonomes identifient les objets, piétons et autres éléments sur la route.Par souci d'exhaustivité, sachez que Bosch n'est pas la seule entreprise et assurément pas la première à lancer un capteur LiDAR sur le marché. Mais le fait est que les capteurs sont généralement coûteux, ce qui représente un obstacle pour introduire sur le marché des voitures autonomes à grande échelle et à des prix quelque peu abordables. En même temps, un acteur tel Bosch est directement capable de produire et de fournir à grande échelle, ce qui s'avère parfois malaisé pour des acteurs plus modestes.Le LiDAR est actuellement utilisé par Ford, General Motors et Waymo (Google/Alphabet). D'autres constructeurs tels Tesla et Nissan recourent à une autre technologie.Bosch ne construit elle-même pas de voitures autonomes, mais prépare depuis des années déjà des composants pour ce genre de véhicule. C'est ainsi qu'elle collabore depuis 2017 avec Nvidia sur une puce AI pour voitures autonomes, qui devrait être disponible plus tard cette année. Elle prépare aussi avec Daimler (Mercedes) des voitures autonomes et a procédé lors de ses conférences à la démonstration d'initiatives telles le parking autonome.