Bol.com est actif en Flandre depuis 2010 pour y devenir le plus important magasin web. Durant l'été de 2020, la plate-forme d'e-commerce a dans notre pays franchi la frontière linguistique avec une appli en français et des points de collecte dans les supermarchés Delhaize. Avant cela, les Wallons et les Bruxellois pouvaient déjà commander des produits et se les faire livrer, mais pour cela, ils devaient se rendre sur le site web néerlandophone ou utiliser l'appli en néerlandais.

200.000 téléchargements

Le site web francophone se faisait donc attendre. A l'époque, Bol.com choisit de se focaliser d'abord sur l'appli, parce qu'elle 'est la principale source de trafic', selon l'entreprise. D'après le directeur marketing Boukje Taphoorn, l'appli en français peut compter sur un très grand intérêt. 'Un Belge francophone sur trois nous connaît aujourd'hui, et l'application a déjà été téléchargée plus de 200.000 fois', déclare-t-il.

En même temps, Bol.com fait observer que la moitié des clients francophones utilise encore et toujours le site web néerlandophone. Désormais, ils pourront donc avoir recours à la version en français.

Pour accroître l'offre de produits locaux, Bol.com recherche aussi davantage de négociants wallons et bruxellois souhaitant vendre leurs produits via le magasin web. 'Le soutien du commerce local est l'une de nos priorités', conclut Taphoorn.

Bol.com est actif en Flandre depuis 2010 pour y devenir le plus important magasin web. Durant l'été de 2020, la plate-forme d'e-commerce a dans notre pays franchi la frontière linguistique avec une appli en français et des points de collecte dans les supermarchés Delhaize. Avant cela, les Wallons et les Bruxellois pouvaient déjà commander des produits et se les faire livrer, mais pour cela, ils devaient se rendre sur le site web néerlandophone ou utiliser l'appli en néerlandais.Le site web francophone se faisait donc attendre. A l'époque, Bol.com choisit de se focaliser d'abord sur l'appli, parce qu'elle 'est la principale source de trafic', selon l'entreprise. D'après le directeur marketing Boukje Taphoorn, l'appli en français peut compter sur un très grand intérêt. 'Un Belge francophone sur trois nous connaît aujourd'hui, et l'application a déjà été téléchargée plus de 200.000 fois', déclare-t-il.En même temps, Bol.com fait observer que la moitié des clients francophones utilise encore et toujours le site web néerlandophone. Désormais, ils pourront donc avoir recours à la version en français.Pour accroître l'offre de produits locaux, Bol.com recherche aussi davantage de négociants wallons et bruxellois souhaitant vendre leurs produits via le magasin web. 'Le soutien du commerce local est l'une de nos priorités', conclut Taphoorn.