Boeing utilisait des robots pour assembler les parties du fuselage. Chaque avion est composé de quelque 60.000 rivets. Initialement, des gens les fixaient à l'aide d'outils, mais Boeing décida en 2015 d'automatiser le processus. Cela ne se fit cependant pas sans problème. Les robots commettaient des erreurs et ne collaboraient pas correctement. Du personnel humain devait donc intervenir et effectuer des heures supplémentaires pour réparer les imperfections. Conclusion: la production ne s'en trouva pas accélérée, mais plutôt ralentie par le recours aux robots.

Boeing fait à présent collaborer du personnel humain avec des robots. Ces derniers forent les trous, après quoi des ouvriers y fixent les rivets et assemblent les différents éléments.