La Commission fédérale des communications (FCC) "a approuvé une demande de The Boeing Company d'une licence pour construire, déployer et opérer une constellation de satellites", a-t-elle annoncé dans un communiqué.

"Boeing prévoit de fournir un service d'internet haut débit et de communications pour des utilisateurs résidentiels, commerciaux, institutionnels, gouvernementaux et professionnels", a-t-elle ajouté. Ce service doit d'abord être disponible pour des clients aux Etats-Unis, puis dans le monde une fois le déploiement complet, selon la demande formulée par Boeing.

Le nombre de satellites autorisé à Boeing par la FCC est de 147, dont la grande majorité doivent évoluer en orbite basse: 132 pourront être placés à une altitude d'environ 1.000 km, et 15 bien plus haut, entre environ 27.000 et 44.000 km. D'autres projets de constellation de satellites sont prévus par des sociétés concurrentes. Le milliardaire américain Elon Musk, patron de la société spatiale SpaceX, a déjà mis en orbite plus de 1.500 satellites pour créer son réseau Starlink.

Le fondateur d'Amazon, l'Américain Jeff Bezos, a de son côté un projet similaire baptisé Kuiper.

La Commission fédérale des communications (FCC) "a approuvé une demande de The Boeing Company d'une licence pour construire, déployer et opérer une constellation de satellites", a-t-elle annoncé dans un communiqué."Boeing prévoit de fournir un service d'internet haut débit et de communications pour des utilisateurs résidentiels, commerciaux, institutionnels, gouvernementaux et professionnels", a-t-elle ajouté. Ce service doit d'abord être disponible pour des clients aux Etats-Unis, puis dans le monde une fois le déploiement complet, selon la demande formulée par Boeing.Le nombre de satellites autorisé à Boeing par la FCC est de 147, dont la grande majorité doivent évoluer en orbite basse: 132 pourront être placés à une altitude d'environ 1.000 km, et 15 bien plus haut, entre environ 27.000 et 44.000 km. D'autres projets de constellation de satellites sont prévus par des sociétés concurrentes. Le milliardaire américain Elon Musk, patron de la société spatiale SpaceX, a déjà mis en orbite plus de 1.500 satellites pour créer son réseau Starlink.Le fondateur d'Amazon, l'Américain Jeff Bezos, a de son côté un projet similaire baptisé Kuiper.