L'on ne sait pas clairement si BlackBerry va promouvoir ces nouvelles initiatives sous son propre nom, annonce Computerworld. En tout cas, le système d'exploitation QNX, que BlackBerry a absorbé en 2010, constituera l'axe de l'offensive. BlackBerry a utilisé QNX comme base de son système d'exploitation BlackBerry 10, qui équipe depuis lors la plupart des smartphones de l'entreprise. Mais BlackBerry n'en est pas restée là. Entre-temps, quelques systèmes de loisirs pour la voiture utilisant QNX ont en effet vu le jour. Lors du salon de Las Vegas, BlackBerry va en effectuer des démonstrations, mais aussi annoncer vraisemblablement de nouveaux produits encore.

En prenant ces initiatives, John Chen, le CEO de BlackBerry, révèle sa stratégie de vouloir davantage encore spécialiser son entreprise dans le domaine des logiciels sécurisés. Cette stratégie porte en tout cas ses fruits, puisqu'au troisième trimestre de cette année, son chiffre d'affaires tiré des licences software a crû de 43 pour cent. C'est la première fois depuis deux ans que BlackBerry enregistre une croissance de son chiffre d'affaires deux trimestres de suite. Ce chiffre d'affaires s'est inscrit à 557 millions de dollars, selon CNet.

Le hardware doit faire la différence

Mais Chen n'est pas non plus du genre à renoncer en matière de matériel (hardware). Le produit récemment sorti Priv - tournant du reste sur le système d'exploitation Android - a été bien reçu. L'appareil devrait être disponible dans 31 pays fin février. Chen a cependant déclaré qu'il arrêterait de produire du hardware, si son entreprise ne parvenait pas à engranger à nouveau du bénéfice l'année prochaine. Pour cela, Blackberry devrait écouler quelque 5 millions de smartphones. Chen s'attend à atteindre le seuil de rentabilité d'ici deux trimestres déjà.\

Source: Automatiseringgids