A 09h25, l'indice vedette CAC 40 lâchait 122,42 points à 7.253,95 points. Mercredi, il avait fini en hausse de 0,81%, ayant enchaîné son troisième record en autant de séances en 2022. La Bourse de Bruxelles accusait également un recul d'environ 1% à l'ouverture. En Asie, la Bourse de Tokyo a chuté de 2,88%, sa pire séance depuis plus de six mois. La Bourse de New York a terminé en forte baisse mercredi avec une perte de plus de 1% pour le Dow Jones, de près de 2% pour le S&P 500 et une chute de 3,34% pour le Nasdaq.

Ce revirement de tendance par rapport aux records atteints lors des premiers jours de l'année vient de la publication des minutes de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), qui témoignent d'une volonté de s'attaquer de front à l'inflation. Les membres de la Fed ont indiqué, dans un langage sans équivoque, qu'ils envisageaient désormais de relever plus tôt et plus souvent que prévu le taux directeur de l'institution.

Le bitcoin est, pour sa part, tombé à environ 43.000 dollars (38.000 euros) vers 09h30 ce jeudi, soit son niveau le plus bas depuis des mois. En 24 heures, la crypto-monnaie a chuté de près de 8%, a calculé CoinMarketCap, qui suit le cours des cryptomonnaies. En novembre, le bitcoin était encore à un niveau record de 69.000 dollars. Mais la nouvelle vague de coronavirus, et son variant omicron, érode la confiance des investisseurs. D'autres crypto-monnaies comme l'ethereum (-12%) ont également perdu du terrain jeudi.

A 09h25, l'indice vedette CAC 40 lâchait 122,42 points à 7.253,95 points. Mercredi, il avait fini en hausse de 0,81%, ayant enchaîné son troisième record en autant de séances en 2022. La Bourse de Bruxelles accusait également un recul d'environ 1% à l'ouverture. En Asie, la Bourse de Tokyo a chuté de 2,88%, sa pire séance depuis plus de six mois. La Bourse de New York a terminé en forte baisse mercredi avec une perte de plus de 1% pour le Dow Jones, de près de 2% pour le S&P 500 et une chute de 3,34% pour le Nasdaq.Ce revirement de tendance par rapport aux records atteints lors des premiers jours de l'année vient de la publication des minutes de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Réserve fédérale (Fed), qui témoignent d'une volonté de s'attaquer de front à l'inflation. Les membres de la Fed ont indiqué, dans un langage sans équivoque, qu'ils envisageaient désormais de relever plus tôt et plus souvent que prévu le taux directeur de l'institution.Le bitcoin est, pour sa part, tombé à environ 43.000 dollars (38.000 euros) vers 09h30 ce jeudi, soit son niveau le plus bas depuis des mois. En 24 heures, la crypto-monnaie a chuté de près de 8%, a calculé CoinMarketCap, qui suit le cours des cryptomonnaies. En novembre, le bitcoin était encore à un niveau record de 69.000 dollars. Mais la nouvelle vague de coronavirus, et son variant omicron, érode la confiance des investisseurs. D'autres crypto-monnaies comme l'ethereum (-12%) ont également perdu du terrain jeudi.