L'investissement provient de la SFPI/FPIM (la Société Fédérale de Participation et d'Investissement), PhiTrust, Impact Capital, Change et Trividend. Grâce à cette injection financière supplémentaire, BeCode veut atteindre sa vitesse de croisière en 2024 et former 1.500 personnes par an.

BeCode existe depuis 2017 et est dirigé par sa cofondatrice Karen Boers. L'organisme dispense une formation IT aux demandeurs d'emploi vulnérables (peu qualifiés, chômeurs de longue durée ou immigrés). Initialement, il ciblait notamment le développement web, mais entre-temps, l'offre s'est étendue à l'intelligence artificielle (AI) et à la cyber-sécurité. L'organisme est présent à Bruxelles, Anvers, Charleroi, Gand et Liège.

Ces quatre dernières années, l'organisme a formé 1.500 chercheurs d'emploi, dont la plupart ont ensuite trouvé un job dans le secteur IT, selon BeCode. L'ambition est d'atteindre bientôt ce même nombre, mais sur une base annuelle.

L'investissement provient de la SFPI/FPIM (la Société Fédérale de Participation et d'Investissement), PhiTrust, Impact Capital, Change et Trividend. Grâce à cette injection financière supplémentaire, BeCode veut atteindre sa vitesse de croisière en 2024 et former 1.500 personnes par an.BeCode existe depuis 2017 et est dirigé par sa cofondatrice Karen Boers. L'organisme dispense une formation IT aux demandeurs d'emploi vulnérables (peu qualifiés, chômeurs de longue durée ou immigrés). Initialement, il ciblait notamment le développement web, mais entre-temps, l'offre s'est étendue à l'intelligence artificielle (AI) et à la cyber-sécurité. L'organisme est présent à Bruxelles, Anvers, Charleroi, Gand et Liège.Ces quatre dernières années, l'organisme a formé 1.500 chercheurs d'emploi, dont la plupart ont ensuite trouvé un job dans le secteur IT, selon BeCode. L'ambition est d'atteindre bientôt ce même nombre, mais sur une base annuelle.