La BeCentral Foundation souhaite que chaque citoyen de notre pays, quel que soit son âge, son genre ou son arrière-plan, ait l'opportunité de profiter de manière optimale des possibilités offertes par la numérisation. Avec la Foundation, BeCentral sort ainsi littéralement de ses murs dans la Gare Centrale de Bruxelles, où elle propose un 'campus numérique'. Depuis sa création en 2017, plus de 330.000 citoyens de 7 à 77 ans y ont déjà suivi une formation. Il y a quelques mois, on assista à la création du prolongement -BeCentral Foundation - proposant des programmes aidant à résorber la fracture numérique dans notre pays. Code United est un exemple de ce genre de programme.

La première édition de Code United aura lieu ces deux prochaines semaines - durant les vacances de Pâques donc - en cinq endroits du pays: Anvers, Bruxelles, Charleroi, Gand et Liège. Plus de 500 enfants issus de tous les milieux socio-économiques se sont inscrits. 'Ce programme est non seulement gratuit, mais il est aussi accessible à tous les enfants. Nous avons consenti un effort spécial pour veiller à ce que les parents des milieux moins favorisés soient informés de l'initiative et puissent inscrire leurs enfants', déclare Emilie Maquet, manager de la BeCentral Foundation. Des centaines d'associations (parentales), d'écoles et de CPAS ont été mobilisés pour garantir la diversité des profils des participants.

Une attention accordée aussi à la cybersécurité

Quelque 65 formateurs dispenseront des cours aux enfants, les encadreront et leur proposeront aussi du théâtre d'improvisation, question d'apprendre aux enfants à s'exprimer tant en ligne qu'hors ligne. La BeCentral Foundation peut compter sur les membres de BeCentral. Arrêt Culture proposera par exemple les ateliers axés sur le théâtre d'improvisation. CodeNPlay, Kodo Wallonie, Logiscool et Digitale Wolven permettront pour leur part aux enfants de faire connaissance avec l'informatique et la robotique sur base d'une douzaine d'activités ludiques. Quant à Skipr, il sera le partenaire pour une mobilité flexible et durable.

Le camp d'encodage offre aussi un espace à deux modules en matière de citoyenneté en ligne et de protection de l'information. Tout cela a été rendu possible par Jezby Ventures - le fonds d'investissement du fondateur d'OVHcloud -, par ING, par Telenet/Liberty Global et par des donateurs individuels via la Fondation Roi Baudouin. 'Bibliothèques sans frontières' dispose avec 'Escape Box - Cyber Heroes' d'un jeu en vue d'en apprendre plus et de manière ludique aux enfants sur la citoyenneté numérique. TechiesLab organisera pour sa part une Chasse au trésor sur les thèmes de l'Information, de la Communication, de la Technologie et de la Protection de l'information. Pour ce qui est des ordinateurs utilisés par les enfants, la BeCentral Foundation fait appel à Orange qui les offre.

La BeCentral Foundation souhaite que chaque citoyen de notre pays, quel que soit son âge, son genre ou son arrière-plan, ait l'opportunité de profiter de manière optimale des possibilités offertes par la numérisation. Avec la Foundation, BeCentral sort ainsi littéralement de ses murs dans la Gare Centrale de Bruxelles, où elle propose un 'campus numérique'. Depuis sa création en 2017, plus de 330.000 citoyens de 7 à 77 ans y ont déjà suivi une formation. Il y a quelques mois, on assista à la création du prolongement -BeCentral Foundation - proposant des programmes aidant à résorber la fracture numérique dans notre pays. Code United est un exemple de ce genre de programme.La première édition de Code United aura lieu ces deux prochaines semaines - durant les vacances de Pâques donc - en cinq endroits du pays: Anvers, Bruxelles, Charleroi, Gand et Liège. Plus de 500 enfants issus de tous les milieux socio-économiques se sont inscrits. 'Ce programme est non seulement gratuit, mais il est aussi accessible à tous les enfants. Nous avons consenti un effort spécial pour veiller à ce que les parents des milieux moins favorisés soient informés de l'initiative et puissent inscrire leurs enfants', déclare Emilie Maquet, manager de la BeCentral Foundation. Des centaines d'associations (parentales), d'écoles et de CPAS ont été mobilisés pour garantir la diversité des profils des participants. Quelque 65 formateurs dispenseront des cours aux enfants, les encadreront et leur proposeront aussi du théâtre d'improvisation, question d'apprendre aux enfants à s'exprimer tant en ligne qu'hors ligne. La BeCentral Foundation peut compter sur les membres de BeCentral. Arrêt Culture proposera par exemple les ateliers axés sur le théâtre d'improvisation. CodeNPlay, Kodo Wallonie, Logiscool et Digitale Wolven permettront pour leur part aux enfants de faire connaissance avec l'informatique et la robotique sur base d'une douzaine d'activités ludiques. Quant à Skipr, il sera le partenaire pour une mobilité flexible et durable.Le camp d'encodage offre aussi un espace à deux modules en matière de citoyenneté en ligne et de protection de l'information. Tout cela a été rendu possible par Jezby Ventures - le fonds d'investissement du fondateur d'OVHcloud -, par ING, par Telenet/Liberty Global et par des donateurs individuels via la Fondation Roi Baudouin. 'Bibliothèques sans frontières' dispose avec 'Escape Box - Cyber Heroes' d'un jeu en vue d'en apprendre plus et de manière ludique aux enfants sur la citoyenneté numérique. TechiesLab organisera pour sa part une Chasse au trésor sur les thèmes de l'Information, de la Communication, de la Technologie et de la Protection de l'information. Pour ce qui est des ordinateurs utilisés par les enfants, la BeCentral Foundation fait appel à Orange qui les offre.