Selon le régulateur télécom IBPT, notre pays dispose d'une couverture extérieure 4G de 97 pour cent. En indoor, il est question de 87 pour cent. En moyenne, on atteint avec le smartphone une vitesse de téléchargement de 67 Mbps. L'expérience d'utilisation est elle aussi positive. La diffusion vidéo, la voix ou le téléchargement de fichiers et de sites web ne posent pas d'importants problèmes, selon le régulateur, qui a mené sa propre enquête.

Les 97 pour cent de couverture concernent les trois opérateurs conjointement, mais l'IBPT fait observer que les pourcentages des opérateurs individuels sont proches les uns des autres. Proximus offre toujours la meilleure couverture réseautique, mais les investissements de Telenet dans Base récoltent des fruits, ce qui fait que l'opérateur talonne à présent Orange. Traditionnellement, Base possédait le réseau le plus faible des trois, mais cet écart s'est donc entre-temps fortement réduit.

Telenet/Base fait même mieux sur le plan de la vitesse mobile pure. La vitesse de téléchargement moyenne sur le réseau est de 70,9 Mbps chez Base, de 67,6 Mbps chez Proximus et de 50,3 Mbps chez Orange. Même parmi les dix pour cent de mesures les plus basses, Telenet se retrouve en haut avec ses 14,9 Mbps, suivi par Proximus (11,3 Mbps) et Orange (8,2 Mbps). Pour les vitesses de chargement, les chiffres sont très proches, aux environs de 23-26 Mbps.

Réseau limité

97 pour cent des ménages ont accès à une connexion internet fixe de 100 Mbps, ce qui ne signifie pas qu'ils possèdent tous un abonnement de cette capacité, mais en même temps, il y a encore et toujours 43.000 ménages qui ne disposent pas de 30 Mbps via le câble ou la ligne téléphonique fixe. Tel est surtout le cas dans les provinces de Liège, Namur, Hainaut et Luxembourg.

La couverture mobile offre elle aussi sensiblement plus de lacunes dans le sud du pays. C'est ainsi que la 4G n'est pas encore partout disponible, essentiellement à proximité de la frontière allemande.

'Crowdsourcing'

L'IBPT sort régulièrement des chiffres sur la qualité des réseaux. Il le fait traditionnellement sur base de ses propres mesures, mais depuis le début de cette année, le régulateur possède une appli de test de vitesse. Celle-ci permet aux utilisateurs de connaître les vitesses de chargement et déchargement, ainsi que la latence du réseau mobile. Elle collecte en outre ces données pour établir la qualité des réseaux sur un plan géographique.

Pour découvrir toutes les données de l'IBPT, ainsi que les cartes pour connaître la couverture locale, ou pour télécharger les mesures sous forme de données ouvertes, surfez sur ibpt-data.be.

Selon le régulateur télécom IBPT, notre pays dispose d'une couverture extérieure 4G de 97 pour cent. En indoor, il est question de 87 pour cent. En moyenne, on atteint avec le smartphone une vitesse de téléchargement de 67 Mbps. L'expérience d'utilisation est elle aussi positive. La diffusion vidéo, la voix ou le téléchargement de fichiers et de sites web ne posent pas d'importants problèmes, selon le régulateur, qui a mené sa propre enquête.Les 97 pour cent de couverture concernent les trois opérateurs conjointement, mais l'IBPT fait observer que les pourcentages des opérateurs individuels sont proches les uns des autres. Proximus offre toujours la meilleure couverture réseautique, mais les investissements de Telenet dans Base récoltent des fruits, ce qui fait que l'opérateur talonne à présent Orange. Traditionnellement, Base possédait le réseau le plus faible des trois, mais cet écart s'est donc entre-temps fortement réduit.Telenet/Base fait même mieux sur le plan de la vitesse mobile pure. La vitesse de téléchargement moyenne sur le réseau est de 70,9 Mbps chez Base, de 67,6 Mbps chez Proximus et de 50,3 Mbps chez Orange. Même parmi les dix pour cent de mesures les plus basses, Telenet se retrouve en haut avec ses 14,9 Mbps, suivi par Proximus (11,3 Mbps) et Orange (8,2 Mbps). Pour les vitesses de chargement, les chiffres sont très proches, aux environs de 23-26 Mbps.Réseau limité97 pour cent des ménages ont accès à une connexion internet fixe de 100 Mbps, ce qui ne signifie pas qu'ils possèdent tous un abonnement de cette capacité, mais en même temps, il y a encore et toujours 43.000 ménages qui ne disposent pas de 30 Mbps via le câble ou la ligne téléphonique fixe. Tel est surtout le cas dans les provinces de Liège, Namur, Hainaut et Luxembourg.La couverture mobile offre elle aussi sensiblement plus de lacunes dans le sud du pays. C'est ainsi que la 4G n'est pas encore partout disponible, essentiellement à proximité de la frontière allemande.'Crowdsourcing'L'IBPT sort régulièrement des chiffres sur la qualité des réseaux. Il le fait traditionnellement sur base de ses propres mesures, mais depuis le début de cette année, le régulateur possède une appli de test de vitesse. Celle-ci permet aux utilisateurs de connaître les vitesses de chargement et déchargement, ainsi que la latence du réseau mobile. Elle collecte en outre ces données pour établir la qualité des réseaux sur un plan géographique.Pour découvrir toutes les données de l'IBPT, ainsi que les cartes pour connaître la couverture locale, ou pour télécharger les mesures sous forme de données ouvertes, surfez sur ibpt-data.be.