Au quatrième trimestre de 2021, Amazon a réalisé un chiffre d'affaires de 137,4 milliards de dollars, en hausse de neuf pour cent sur une base annuelle. Son bénéfice net s'est établi à 14,3 milliards de dollars, ce qui est quasiment deux fois plus que les 7,2 milliards d'il y a un an.

Sur l'ensemble de l'année 2021, Amazon a enregistré un chiffre d'affaires net de 469,8 milliards dollars, ce qui représente une hausse de 22 pour cent. Le bénéfice d'exploitation a été de 24,9 milliards de dollars (contre 22,9 milliards en 2020) et le bénéfice net de 33,4 milliards de dollars contre 21,3 milliards l'année précédente.

AWS

Amazon Web Services, la division 'cloud' de l'entreprise, a réalisé un chiffre d'affaires net de 17,8 milliards de dollars, en progression de quarante pour cent par rapport au dernier trimestre de 2020. Le bénéfice d'exploitation s'est établi à 5,3 milliards de dollars, en hausse de 37 pour cent par rapport à il y a un an.

CNBC fait observer qu'AWS représente 13 pour cent du groupe Amazon, mais pas moins de 153 pour cent du bénéfice d'exploitation. Cela n'est mathématiquement pas correct (le bénéfice d'AWS représente un peu plus d'un tiers du chiffre d'affaires net total d'Amazon), mais CNBC en arrive à cette conclusion, parce que certaines composantes d'Amazon essuient des pertes compensées par AWS.

Nouveaux clients

En outre, la chaîne d'affaires estime que tout va bien pour AWS malgré les pannes régulières survenues le trimestre dernier. Mais cette observation ne tient pas non plus debout. Changer de partenaire 'cloud' est en effet un processus qui peut durer des mois. Même si les pannes avaient entraîné une grande insatisfaction, l'impact ne se ferait sentir au plus tôt qu'ultérieurement cette année.

Ce qui est vrai par contre, c'est qu'AWS reste - et de loin - le principal fournisseur 'cloud' et a réussi durant le trimestre écoulé à s'attirer plusieurs importants clients. C'est ainsi que Meta, l'ex-Facebook, a opté pour AWS comme partenaire à long terme en matière de recherche AI. La bourse technologique Nasdaq a elle aussi migré vers AWS, alors que Best Buy, Under Armour, Adidas et United Airlines ont désormais AWS comme fournisseur 'cloud' préféré.

Au quatrième trimestre de 2021, Amazon a réalisé un chiffre d'affaires de 137,4 milliards de dollars, en hausse de neuf pour cent sur une base annuelle. Son bénéfice net s'est établi à 14,3 milliards de dollars, ce qui est quasiment deux fois plus que les 7,2 milliards d'il y a un an.Sur l'ensemble de l'année 2021, Amazon a enregistré un chiffre d'affaires net de 469,8 milliards dollars, ce qui représente une hausse de 22 pour cent. Le bénéfice d'exploitation a été de 24,9 milliards de dollars (contre 22,9 milliards en 2020) et le bénéfice net de 33,4 milliards de dollars contre 21,3 milliards l'année précédente.Amazon Web Services, la division 'cloud' de l'entreprise, a réalisé un chiffre d'affaires net de 17,8 milliards de dollars, en progression de quarante pour cent par rapport au dernier trimestre de 2020. Le bénéfice d'exploitation s'est établi à 5,3 milliards de dollars, en hausse de 37 pour cent par rapport à il y a un an.CNBC fait observer qu'AWS représente 13 pour cent du groupe Amazon, mais pas moins de 153 pour cent du bénéfice d'exploitation. Cela n'est mathématiquement pas correct (le bénéfice d'AWS représente un peu plus d'un tiers du chiffre d'affaires net total d'Amazon), mais CNBC en arrive à cette conclusion, parce que certaines composantes d'Amazon essuient des pertes compensées par AWS.En outre, la chaîne d'affaires estime que tout va bien pour AWS malgré les pannes régulières survenues le trimestre dernier. Mais cette observation ne tient pas non plus debout. Changer de partenaire 'cloud' est en effet un processus qui peut durer des mois. Même si les pannes avaient entraîné une grande insatisfaction, l'impact ne se ferait sentir au plus tôt qu'ultérieurement cette année.Ce qui est vrai par contre, c'est qu'AWS reste - et de loin - le principal fournisseur 'cloud' et a réussi durant le trimestre écoulé à s'attirer plusieurs importants clients. C'est ainsi que Meta, l'ex-Facebook, a opté pour AWS comme partenaire à long terme en matière de recherche AI. La bourse technologique Nasdaq a elle aussi migré vers AWS, alors que Best Buy, Under Armour, Adidas et United Airlines ont désormais AWS comme fournisseur 'cloud' préféré.