"Des messages provocateurs ont été affichés sur les pages d'accueil de ces sites, mais le contenu desdits sites n'a pas été modifié et aucune fuite de données personnelles n'a eu lieu, selon les informations disponibles", a indiqué le SBU dans un communiqué.

"Une grande partie des ressources gouvernementales ayant été affectées ont déjà été rétablies, et les autres seront de nouveau accessibles très bientôt", ont-ils ajouté.

Selon les services, les autorités ont en outre suspendu le fonctionnement d'autres sites gouvernementaux, "afin d'empêcher la diffusion des attaques" et pour "localiser le problème".

"Des messages provocateurs ont été affichés sur les pages d'accueil de ces sites, mais le contenu desdits sites n'a pas été modifié et aucune fuite de données personnelles n'a eu lieu, selon les informations disponibles", a indiqué le SBU dans un communiqué."Une grande partie des ressources gouvernementales ayant été affectées ont déjà été rétablies, et les autres seront de nouveau accessibles très bientôt", ont-ils ajouté.Selon les services, les autorités ont en outre suspendu le fonctionnement d'autres sites gouvernementaux, "afin d'empêcher la diffusion des attaques" et pour "localiser le problème".