Le réseau qui vient d'être déployé, relie plus de cent terminaux disposés ci et là dans le port et sera utilisé notamment à des fins de connectivité avec les remorqueurs, capteurs de pollution de l'air, caméras de surveillance et détecteurs installés sur les quais. La phase 1 se focalise surtout sur l'automatisation autour du port.

La phase 2, qui et prévue pour mi-2020, se concentrera elle sur le fonctionnement interne du port. Lors de la construction d'un nouveau dock et d'un parc d'éoliennes offshore, l'attention sera aussi accordée à la connectivité à large bande passante et faible latence.

Entre-temps, divers fournisseurs extérieurs se sont déjà connectés au réseau 5G privé, notamment en matière de dispatching, connectivité avec les porte-conteneurs et à des fins de 'track & trace'.

Port of Zeebrugge avait annoncé en octobre dernier son intention de déployer son propre réseau 5G. Dans ce but, il collabore avec Citymesh, qui prend à sa charge l'exploitation et le support bout-à-bout, et avec Nokia, qui fournit l'infrastructure. Par souci de clarté, sachez qu'il ne s'agit pas ici d'un réseau public susceptible d'être utilisé aussi par des smartphones, mais bien d'un réseau industriel privé pour Port of Zeebrugge et ses partenaires.

Le réseau qui vient d'être déployé, relie plus de cent terminaux disposés ci et là dans le port et sera utilisé notamment à des fins de connectivité avec les remorqueurs, capteurs de pollution de l'air, caméras de surveillance et détecteurs installés sur les quais. La phase 1 se focalise surtout sur l'automatisation autour du port.La phase 2, qui et prévue pour mi-2020, se concentrera elle sur le fonctionnement interne du port. Lors de la construction d'un nouveau dock et d'un parc d'éoliennes offshore, l'attention sera aussi accordée à la connectivité à large bande passante et faible latence.Entre-temps, divers fournisseurs extérieurs se sont déjà connectés au réseau 5G privé, notamment en matière de dispatching, connectivité avec les porte-conteneurs et à des fins de 'track & trace'.Port of Zeebrugge avait annoncé en octobre dernier son intention de déployer son propre réseau 5G. Dans ce but, il collabore avec Citymesh, qui prend à sa charge l'exploitation et le support bout-à-bout, et avec Nokia, qui fournit l'infrastructure. Par souci de clarté, sachez qu'il ne s'agit pas ici d'un réseau public susceptible d'être utilisé aussi par des smartphones, mais bien d'un réseau industriel privé pour Port of Zeebrugge et ses partenaires.