Les deux entreprises françaises unissent leurs efforts pour lancer un service dans le nuage simulant un environnement quantique. Cela transitera par le serveur SMP BullSequana X800 du centre de données d'OVH où le 'as a service' sera disponible. Elles cibleront notamment les laboratoires, universités, jeunes pousses, mais d'autres entreprises pourront elles aussi acquérir du calcul quantique sous forme de service.

Ce dernier permettra d'émuler jusqu'à 38 qubits avec la promesse de pouvoir résoudre des problèmes quantiques supérieurs à 5.000 qubits. L'informatique quantique en est certes encore à ses balbutiements, mais ces dernières années, plusieurs acteurs (tels IBM ou Google) ont annoncé qu'ils y travaillaient. Les possibilités sont plutôt encore limitées, mais la technologie dispose du potentiel pour atteindre à terme une puissance de calcul inédite.

Les deux entreprises françaises unissent leurs efforts pour lancer un service dans le nuage simulant un environnement quantique. Cela transitera par le serveur SMP BullSequana X800 du centre de données d'OVH où le 'as a service' sera disponible. Elles cibleront notamment les laboratoires, universités, jeunes pousses, mais d'autres entreprises pourront elles aussi acquérir du calcul quantique sous forme de service.Ce dernier permettra d'émuler jusqu'à 38 qubits avec la promesse de pouvoir résoudre des problèmes quantiques supérieurs à 5.000 qubits. L'informatique quantique en est certes encore à ses balbutiements, mais ces dernières années, plusieurs acteurs (tels IBM ou Google) ont annoncé qu'ils y travaillaient. Les possibilités sont plutôt encore limitées, mais la technologie dispose du potentiel pour atteindre à terme une puissance de calcul inédite.