Arm n'est pas un fabricant de puces comme TSMC ou un vendeur de puces tel qu'AMD ou Intel (qui produit également des puces). Mais la société développe les plans techniques qu'elle concède ensuite sous licence à d'autres sociétés pour qu'elles en assurent le développement. De ce fait, l'entreprise joue indirectement un rôle très important dans la puissance et le succès des smartphones Android. Arm révèle à présent ses nouveaux projets.

Gaming

Pour les gamers mobiles, la société présente Arm Immortalis et une mise à jour de la série Mali d'unités de traitement graphique (GPU). Immortalis-G715 devient le premier GPU Arm avec support basé sur le hardware pour le ray tracing, une technique permettant une reproduction graphique très réaliste des effets de lumière dans les jeux. Arm lance également le GPU Mali-G715 (sans ray tracing), mais avec une consommation d'énergie réduite et de meilleures performances pendant le jeu.

Arm annonce que la nouvelle génération de puces graphiques est 15 pour cent plus performante que la génération précédente, même si ces chiffres dépendent toujours largement de leur interprétation et de la manière dont les fabricants implémentent les puces dans leurs appareils.

Cortex-X3

Pour les smartphones haut de gamme et les ordinateurs portables standard, notons le lancement de l'Arm Cortex-X3, qui s'appuie sur l'architecture Armv9 existante de 2021. Arm promet ici une amélioration des performances de 25 pour cent par rapport au "smartphone phare Android le plus récent" et de 30 pour cent par rapport aux "derniers ordinateurs portables grand public".

Ces allégations semblent prometteuses, mais restent suffisamment vagues pour virtuellement ne rien signifier. Arm envoie néanmoins un signal aux fabricants d'ordinateurs portables en soulignant que les puces pour smartphone puissantes n'ont rien à envier à un processeur pour ordinateur portable milieu de gamme et qu'il est donc judicieux de les prendre en compte.

A715

L'Arm Cortex-A715, le successeur du modèle A710, promet des économies d'énergie de vingt pour cent et une légère amélioration des performances par rapport à son prédécesseur. Arm indique que la nouvelle puce s'approche ainsi de la Cortex-X1. L'Arm Cortex-A510 lancée l'année dernière est mise à jour, et opère donc une diminution de cinq pour cent de la consommation énergétique.

L'A510 est un coeur 'LITTLE'. Arm a adopté depuis un certain temps le principe Big.LITTLE, visant à combiner deux types de puces ayant la même architecture. Big est l'outil performant qui doit assurer la puissance de calcul quand un appareil en a besoin. Little s'adresse à une puce plus économe en énergie qui permet à l'appareil de fonctionner efficacement quand aucune tâche intensive n'est en cours.

Nous ne savons pas encore clairement quand, où et dans quel développement les nouvelles puces feront leur apparition. Il incombe maintenant aux fabricants de puces de développer ces conceptions, puis aux fabricants d'appareils de les intégrer. Mais étant donné que la quasi-totalité des smartphones sont équipés d'une puce basée sur les technologies Arm, les nouvelles puces de l'entreprise britannique sont souvent un indicateur de ce que nous observerons bientôt sur le marché.

Arm n'est pas un fabricant de puces comme TSMC ou un vendeur de puces tel qu'AMD ou Intel (qui produit également des puces). Mais la société développe les plans techniques qu'elle concède ensuite sous licence à d'autres sociétés pour qu'elles en assurent le développement. De ce fait, l'entreprise joue indirectement un rôle très important dans la puissance et le succès des smartphones Android. Arm révèle à présent ses nouveaux projets.Pour les gamers mobiles, la société présente Arm Immortalis et une mise à jour de la série Mali d'unités de traitement graphique (GPU). Immortalis-G715 devient le premier GPU Arm avec support basé sur le hardware pour le ray tracing, une technique permettant une reproduction graphique très réaliste des effets de lumière dans les jeux. Arm lance également le GPU Mali-G715 (sans ray tracing), mais avec une consommation d'énergie réduite et de meilleures performances pendant le jeu.Arm annonce que la nouvelle génération de puces graphiques est 15 pour cent plus performante que la génération précédente, même si ces chiffres dépendent toujours largement de leur interprétation et de la manière dont les fabricants implémentent les puces dans leurs appareils.Pour les smartphones haut de gamme et les ordinateurs portables standard, notons le lancement de l'Arm Cortex-X3, qui s'appuie sur l'architecture Armv9 existante de 2021. Arm promet ici une amélioration des performances de 25 pour cent par rapport au "smartphone phare Android le plus récent" et de 30 pour cent par rapport aux "derniers ordinateurs portables grand public".Ces allégations semblent prometteuses, mais restent suffisamment vagues pour virtuellement ne rien signifier. Arm envoie néanmoins un signal aux fabricants d'ordinateurs portables en soulignant que les puces pour smartphone puissantes n'ont rien à envier à un processeur pour ordinateur portable milieu de gamme et qu'il est donc judicieux de les prendre en compte.L'Arm Cortex-A715, le successeur du modèle A710, promet des économies d'énergie de vingt pour cent et une légère amélioration des performances par rapport à son prédécesseur. Arm indique que la nouvelle puce s'approche ainsi de la Cortex-X1. L'Arm Cortex-A510 lancée l'année dernière est mise à jour, et opère donc une diminution de cinq pour cent de la consommation énergétique.L'A510 est un coeur 'LITTLE'. Arm a adopté depuis un certain temps le principe Big.LITTLE, visant à combiner deux types de puces ayant la même architecture. Big est l'outil performant qui doit assurer la puissance de calcul quand un appareil en a besoin. Little s'adresse à une puce plus économe en énergie qui permet à l'appareil de fonctionner efficacement quand aucune tâche intensive n'est en cours.Nous ne savons pas encore clairement quand, où et dans quel développement les nouvelles puces feront leur apparition. Il incombe maintenant aux fabricants de puces de développer ces conceptions, puis aux fabricants d'appareils de les intégrer. Mais étant donné que la quasi-totalité des smartphones sont équipés d'une puce basée sur les technologies Arm, les nouvelles puces de l'entreprise britannique sont souvent un indicateur de ce que nous observerons bientôt sur le marché.