AFCSE (Arcelor Flat Carbon Steel Europe), à savoir la plus grande division d'Arcelor Mittal en termes de chiffre d'affaires - qui fabrique notamment tous les métaux à destination de l'industrie automobile - a choisi Certipost, la coentreprise entre Belgacom et la Poste, pour passer à un niveau paneuropéen à la facturation électronique.L'objectif d'Arcelor est double : premièrement, mettre les flux dématérialisés internes existants (entre la vingtaine de sites de production et les unités commerciales) en conformité avec les législations européennes et nationales. Et deuxièmement, proposer aux clients internes et externes une solution de facturation électronique moins chère que la facturation papier, tout en garantissant une sécurité maximale. Les clients ont le choix entre une solution intégrée à leur EDI préexistant (par exemple chez les gros clients du secteur automobile) ou une facture au format PDF couplée à une signature électronique. Les deux approches pourront coexister au sein d'une même organisation. Nous n'avons pas pu obtenir à ce stade plus de détails chiffrés sur ce projet international visiblement de grande ampleur.

AFCSE (Arcelor Flat Carbon Steel Europe), à savoir la plus grande division d'Arcelor Mittal en termes de chiffre d'affaires - qui fabrique notamment tous les métaux à destination de l'industrie automobile - a choisi Certipost, la coentreprise entre Belgacom et la Poste, pour passer à un niveau paneuropéen à la facturation électronique.L'objectif d'Arcelor est double : premièrement, mettre les flux dématérialisés internes existants (entre la vingtaine de sites de production et les unités commerciales) en conformité avec les législations européennes et nationales. Et deuxièmement, proposer aux clients internes et externes une solution de facturation électronique moins chère que la facturation papier, tout en garantissant une sécurité maximale. Les clients ont le choix entre une solution intégrée à leur EDI préexistant (par exemple chez les gros clients du secteur automobile) ou une facture au format PDF couplée à une signature électronique. Les deux approches pourront coexister au sein d'une même organisation. Nous n'avons pas pu obtenir à ce stade plus de détails chiffrés sur ce projet international visiblement de grande ampleur.