Autrefois, Kokusai faisait partie d'Hitachi. Puis, en 2017, l'entreprise a été rachetée par l'investisseur KKR.

La reprise de Kokusai Electric par Applied Materials n'est pas encore définitive. Il faut encore, par exemple, que les autorités de surveillance chinoises marquent leur accord. Or, il est possible qu'elles ne le fassent pas en raison du conflit commercial qui oppose depuis longtemps la Chine et les États-Unis.

Sur certains points, Kokusai est un concurrent direct de l'entreprise néerlandaise ASMI. Un analyste de NIBC doute qu'ASMI, de taille plus modeste, parvienne à survivre si la reprise se concrétise. Les investisseurs d'ASMI s'en réjouissent, puisqu'ils pourraient gagner beaucoup d'argent si ASMI est racheté à son tour.

Lundi matin, ASMI a annoncé être parvenu à un arrangement avec Kokusai concernant un litige de licence. ASMI va ainsi recevoir 115 millions de dollars à titre compensatoire. Les entreprises se sont aussi accordées sur la future utilisation de la technologie.