Apple Card accordera la priorité à la facilité d'emploi, à la transparence et à la confidentialité. C'est ainsi que pour les utilisateurs, il sera très facile de s'enregistrer au service, puisque cela pourra simplement se faire via l'iPhone. Bailey a annoncé qu'aussitôt après leur enregistrement, les gens pourront utiliser le service.

La carte de crédit sera la plus sûre à ce jour, selon Apple. Elle ne contiendra aucune information. "Les renseignements se trouveront dans l'iPhone", a précisé Bailey. Là où Apple entend également se distinguer, c'est au niveau de la clarté des dépenses effectuées par les utilisateurs. C'est ainsi que les paiements seront rendus bien visibles au moyen de mini-icônes spéciales. Apple n'utilisera pas de codes compliqués, comme c'est le cas des banques et d'autres fournisseurs de cartes de crédit. Sur base d'Apple Maps et de l'apprentissage machine, toutes les transactions seront clairement distinctes. Les clients pourront ainsi beaucoup plus facilement voir ce qu'ils ont dépensé, selon Apple.

Il y aura également un programme d'épargne spécial, baptisé Daily Cash. Les utilisateurs feront ainsi des économies, quand ils paieront un achat avec le service. "Ce sera du cash, pas des points", a assuré Bailey. "De l'argent que vous pourrez dépenser immédiatement." Il est question de 2 pour cent du montant dépensé. Et les achats chez Apple rapporteront, eux, 3 pour cent.

Apple Card sera déployé l'été prochain aux Etats-Unis. Apple promet de ne facturer aucun coût pour les transactions ou d'administration. Aucune amende ne sera infligée non plus, si des clients paient en retard.