Le fait qu'Apple veut se lancer sur le marché de la TV, n'est plus un secret pour personne depuis longtemps déjà, mais c'est la première fois que l'entreprise technologique révèle si ouvertement ce qu'elle entend vraiment faire avec son service de diffusion. On sait ainsi maintenant quand Apple TV+ démarrera (le 1er novembre) et comment cela se passera. Le service TV sera introduit dans cent pays, mais on ne sait pas encore si la Belgique en fera partie. Parmi la plupart des nouvelles séries, trois épisodes se trouveront en ligne dans un premier temps, et le reste suivra au rythme d'un épisode par semaine.

Mais c'est surtout le prix qui suscite l'enthousiasme: 4,99 dollars pour un abonnement familial. Apple fait ainsi mieux que le prix de référence de Disney (6,99 dollars) et nettement mieux que le tarif de Netflix, qui l'avait du reste encore augmenté en janvier à 13 dollars pour les utilisateurs américains. En outre, Apple dispose d'un autre atout sous la main, à savoir son écosystème d'appareils parfaitement interconnectables et de clients fidélisés. A ce propos, quiconque achète dès aujourd'hui un iPhone, un iPad, un iMac ou un AppleTV, recevra gratuitement un abonnement annuel à Apple TV+.

D'un discours précédent (en mars), on avait déjà appris quel genre de programmes Apple lancera. A tout seigneur tout honneur, citons The Morning Show, une série avec Jennifer Aniston, Reese Witherspoon et Steve Carell, mais aussi un reboot d'Amazing Stories de Steven Spielberg, et le drame post-apocalyptique See de Jason Momoa mettant en scène une caste de personnes aveugles qui donnent naissance à des enfants voyants. On attend du reste énormément de cette dernière série, dont une bande-annonce vient de sortir: précédemment déjà, des médias américains signalèrent qu'Apple avait injecté 15 millions de dollars (13,5 millions d'euros) dans chaque épisode de la série. Conjointement pour tous les programmes, la facture s'élève déjà à 6 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros).