Apple supprime des applis Trend Micro populaires enfreignant le respect de la vie privée

10/09/18 à 14:11 - Mise à jour à 14:10

Source: Datanews

Apple a retiré de son App Store plusieurs applis, qui espionnaient les utilisateurs. Une grande partie d'entre elles sont distribuées par Trend Micro.

Apple supprime des applis Trend Micro populaires enfreignant le respect de la vie privée

© web

Apple a fait le ménage dans l'Apple Store, en en supprimant diverses applis qui, selon l'entreprise, enfreignaient le respect de la vie privée des utilisateurs. Parmi ces applis, on trouve de grands noms comme Adware Doctor, Dr. Cleaner et Dr. Unarchiver. Beaucoup d'entre elles sont distribuées par Trend Micro. Les applis collecteraient l'historique de navigation de Chrome, Safari et Firefox et l'enverraient ensuite aux serveurs de Trend Micro.

Pour y arriver, les applis en question tromperaient les utilisateurs au moyen de petits boutons tels 'Scan for Viruses' et 'Clear Cache'. En réalité, l'utilisateur leur donne ainsi accès au MacOS home directory. Or ce répertoire home stocke des données de sites visités, de conversations iMessage, de courriels, etc. Les applis incriminées exploitaient cet accès pour collecter l'historique de navigation, pour cataloguer l'historique des recherches sur Google et pour connaître les applis installées sur l'ordinateur. Ces informations étaient insérées dans un fichier zip et transférées ensuite vers les serveurs de - probablement - Trend Micro.

Ces applis avaient fait fin août déjà sur Twitter l'objet d'un rapport par le chercheur en sécurité PrivacyIs1st. Selon le site 9to5Mac, elles sont à présent supprimées. Les applis en question représentent une histoire fâcheuse et ce, non seulement pour Trend Micro, mais aussi pour Apple. Cette dernière aime se profiler comme un environnement sûr, exerçant des contrôles rigoureux sur les applis qui aboutissent dans son App Store. Le fait que des applis particulièrement populaires comme Dr. Unarchiver et Adware Doctor (toutes deux comptent parmi les applis les plus téléchargées dans leur segment) espionnent de manière sournoise leurs utilisateurs, constitue à n'en point douter un sérieux blâme pour les deux entreprises.

Nos partenaires