Les cyber-agresseurs sont parvenus à faire perdre la tête aux auteurs des applis. Ils ont conçu une version factice de Xcode, le logiciel utilisé pour créer des applis. Ils se sont infiltrés ainsi dans les applis et ont en fin de compte pu avoir accès aux appareils des utilisateurs et ce, à leur insu. Le virus est par exemple capable de demander à un utilisateur de saisir quelque part un mot de passe, ce qui permet aux agresseurs de mettre la main sur plus d'informations encore.

Selon des entreprises de sécurité, il est possible que ce piratage ait berné des centaines de millions de personnes. L'on ne sait pas ce que les utilisateurs d'Apple peuvent faire pour savoir s'ils ont été infectés ou non.

Les applis contaminées sont surtout populaires en Chine. Il s'agit par exemple de l'appli de chat bien connue WeChat et de l'appli de taxi Didi Kuaidi. Le mystère reste entier à propos du ou des responsable(s) de l'attaque.

Source: Automatiseringgids

Les cyber-agresseurs sont parvenus à faire perdre la tête aux auteurs des applis. Ils ont conçu une version factice de Xcode, le logiciel utilisé pour créer des applis. Ils se sont infiltrés ainsi dans les applis et ont en fin de compte pu avoir accès aux appareils des utilisateurs et ce, à leur insu. Le virus est par exemple capable de demander à un utilisateur de saisir quelque part un mot de passe, ce qui permet aux agresseurs de mettre la main sur plus d'informations encore.Selon des entreprises de sécurité, il est possible que ce piratage ait berné des centaines de millions de personnes. L'on ne sait pas ce que les utilisateurs d'Apple peuvent faire pour savoir s'ils ont été infectés ou non.Les applis contaminées sont surtout populaires en Chine. Il s'agit par exemple de l'appli de chat bien connue WeChat et de l'appli de taxi Didi Kuaidi. Le mystère reste entier à propos du ou des responsable(s) de l'attaque.Source: Automatiseringgids