Le nombre de 25.000 a été cité par la chaîne d'Etat chinoise CCTV. Cette dernière est également celle qui a révélé toute l'affaire. Selon l'agence de presse Bloomberg, 4.000 de ces applis seraient qualifiées d'applis de jeux de pari. Ce sont aussi ces applis sur lesquelles Apple elle-même met l'accent dans un communiqué de presse. "Les applis de jeux de pari sont illégales et ne sont pas autorisées dans l'App Store chinois", a ainsi déclaré un porte-parole d'Apple. "Nous avons déjà supprimé diverses applis et banniront aussi les développeurs qui tentent de distribuer des applis de jeux de pari illégales dans notre App Store."

Apple doit régulièrement supprimer des applis pour ne pas enfreindre la loi chinoise. C'est ainsi que précédemment déjà, une série d'applis pour services VPN avaient été retirées. L'appli du journal The New York Times a également été bannie.