Après une récente mise à jour logicielle, certains iPhone et iPad ne réagissaient plus aux commandes tactiles. Apple a refusé de résoudre ce problème sur tous les smartphones et tablettes, dont l'écran avait été remplacé par des réparateurs tiers. Selon l'autorité australienne ACCC, Apple a transgressé la loi en agissant de la sorte.

Apple a entre-temps pris contact avec quelque 5.000 clients pour leur apporter quand même encore une aide, selon l'ACCC. L'entreprise américaine aurait en outre promis de fournir de meilleures informations à propos des garanties et du droit des consommateurs.