C'est à Xinjiang qu'habitent les Ouïghours, une population majoritairement musulmane. Cette minorité est opprimée par le gouvernement chinois, à tel point qu'un million d'Ouïghours sont actuellement enfermés dans un camp disciplinaire. Précédemment cette année, les Etats-Unis ont accusé la Chine de génocide envers la minorité musulmane. Ces propos véhéments avaient du reste été prononcés par l'ex-ministre américain des affaires étrangères Mike Pompeo, le dernier jour où il était en fonction.

Pratiques douteuses

Selon l'agence de presse Bloomberg, Apple aurait récemment mis fin à sa collaboration avec Ofilm, car elle suspecte que cette entreprise est impliquée dans les mesures prises par le gouvernement chinois à l'encontre des Ouïghours. Apple n'a elle-même pas encore réagi à l'information de Bloomberg, alors qu'Ofilm s'est contentée de déclarer qu''un client étranger cesse d'acheter ses produits'. Suite à cette nouvelle, le cours de l'action de l'entreprise chinoise a nettement reculé.

Ces dernières années, Apple a commencé à s'en prendre aux fournisseurs concernés par des pratiques douteuses. C'est ainsi par exemple qu'en novembre dernier, on apprenait que le fabricant de l'iPhone ne passait plus de commandes au fournisseur taïwanais Pegatron, parce que cette entreprise ne faisait pas travailler les étudiants conformément aux règles en vigueur.

C'est à Xinjiang qu'habitent les Ouïghours, une population majoritairement musulmane. Cette minorité est opprimée par le gouvernement chinois, à tel point qu'un million d'Ouïghours sont actuellement enfermés dans un camp disciplinaire. Précédemment cette année, les Etats-Unis ont accusé la Chine de génocide envers la minorité musulmane. Ces propos véhéments avaient du reste été prononcés par l'ex-ministre américain des affaires étrangères Mike Pompeo, le dernier jour où il était en fonction.Selon l'agence de presse Bloomberg, Apple aurait récemment mis fin à sa collaboration avec Ofilm, car elle suspecte que cette entreprise est impliquée dans les mesures prises par le gouvernement chinois à l'encontre des Ouïghours. Apple n'a elle-même pas encore réagi à l'information de Bloomberg, alors qu'Ofilm s'est contentée de déclarer qu''un client étranger cesse d'acheter ses produits'. Suite à cette nouvelle, le cours de l'action de l'entreprise chinoise a nettement reculé.Ces dernières années, Apple a commencé à s'en prendre aux fournisseurs concernés par des pratiques douteuses. C'est ainsi par exemple qu'en novembre dernier, on apprenait que le fabricant de l'iPhone ne passait plus de commandes au fournisseur taïwanais Pegatron, parce que cette entreprise ne faisait pas travailler les étudiants conformément aux règles en vigueur.