L'appli avait été initialement refusée par le géant technologique américain, puis introduite quand même dans l'App Store suite à la pression exercée par les manifestants. Et voici que quelques jours plus tard, elle en est de nouveau supprimée.

Normalement, Apple gère de manière très stricte sa plate-forme de vente d'applis. Le fait que l'entreprise retire l'appli en question de son magasin, est dû, selon elle, à de possibles risques pour la sécurité des agents à Hong Kong.

Apple n'est pas la seule grande firme étrangère à éprouver des difficultés à adopter une position bien nette à propos des actions de protestation permanentes résultant de l'influence croissante de la Chine sur l'ex-ville d'affaires britannique. Le développeur de jeux Activision Blizzard et la fédération américaine de basket-ball NBA ont eux aussi provoqué la colère à la fois des protestataires et de Pékin de par leurs réactions.