C'est ainsi que les utilisateurs Apple recevront plus rapidement une notification si un AirTag est proche d'eux depuis un certain temps. Ils pourront ensuite localiser plus facilement le traceur du fait qu'ils disposeront d'une estimation assez précise de la distance. En outre, ils pourront permettre à l'AirTag d'émettre un son qui, après la mise à jour, sera plus intense que précédemment. De quoi donc les repérer plus aisément.

C'est au printemps dernier qu'Apple avait lancé l'AirTag sur le marché. Le traceur ('tracker'), qui se présente sous la forme d'une grosse pilule métallique, est conçu pour être fixé par exemple à une serviette ou à un trousseau de clés, afin de pouvoir les retrouver en cas de perte. Apple avait déjà prévu plusieurs mesures de sécurité en vue de prévenir les gens au cas où un AirTag inconnu se trouverait dans leur environnement. Le groupe technologique avait en effet déjà tenu compte du fait que les traceurs pouvaient également être utilisés pour suivre les gens en catimini, en intégrant par exemple des AirTags dans des cartables/serviettes, vestes ou voitures. Suite à ces mesures, des messages de gens qui étaient suivis, s'étaient aussitôt manifestés.

Il en résulta une certaine pression sur Apple, ce qui fait que le groupe technologique souhaite à présent notifier plus rapidement encore si des personnes sont potentiellement surveillées. Pour ces adaptations, Apple a, selon ses dires, collaboré avec des groupes de pression et des forces de l'ordre. Les services de police peuvent ainsi demander à Apple à qui appartient un AirTag trouvé. Le groupe technologique va également simplifier ce système et en préciser les détails à la police.

C'est ainsi que les utilisateurs Apple recevront plus rapidement une notification si un AirTag est proche d'eux depuis un certain temps. Ils pourront ensuite localiser plus facilement le traceur du fait qu'ils disposeront d'une estimation assez précise de la distance. En outre, ils pourront permettre à l'AirTag d'émettre un son qui, après la mise à jour, sera plus intense que précédemment. De quoi donc les repérer plus aisément.C'est au printemps dernier qu'Apple avait lancé l'AirTag sur le marché. Le traceur ('tracker'), qui se présente sous la forme d'une grosse pilule métallique, est conçu pour être fixé par exemple à une serviette ou à un trousseau de clés, afin de pouvoir les retrouver en cas de perte. Apple avait déjà prévu plusieurs mesures de sécurité en vue de prévenir les gens au cas où un AirTag inconnu se trouverait dans leur environnement. Le groupe technologique avait en effet déjà tenu compte du fait que les traceurs pouvaient également être utilisés pour suivre les gens en catimini, en intégrant par exemple des AirTags dans des cartables/serviettes, vestes ou voitures. Suite à ces mesures, des messages de gens qui étaient suivis, s'étaient aussitôt manifestés.Il en résulta une certaine pression sur Apple, ce qui fait que le groupe technologique souhaite à présent notifier plus rapidement encore si des personnes sont potentiellement surveillées. Pour ces adaptations, Apple a, selon ses dires, collaboré avec des groupes de pression et des forces de l'ordre. Les services de police peuvent ainsi demander à Apple à qui appartient un AirTag trouvé. Le groupe technologique va également simplifier ce système et en préciser les détails à la police.