Outre Apple, d'autres acteurs en vue tels Amazon, ARM, Facebook, Google, Intel, Lenovo, Microsoft et Samsung sont membres de l'alliance. La FIDO Alliance se fixe elle-même comme objectif de bannir l'utilisation des mots de passe et de stimuler celle de la vérification à deux facteurs ('two-factor authentication' ou 2FA). L'alliance prépare une méthode uniforme permettant aux fournisseurs de produits et de services de s'échanger des informations d'authentification. Les utilisateurs pourraient ainsi se connecter au moyen d'un smartphone, d'un jeton USB ou de tout autre appareil servant de jeton de sécurité.

La norme Web Authentification (WebAuthen) de la FIDO Alliance s'était en 2018 vu attribuer par le World Wide Web Consortium (W3C) le statut de 'Candidate Recommendation'. C'est là le dernier statut avant l'approbation définitive de la norme.

En collaboration avec Dutch IT-Channel

Outre Apple, d'autres acteurs en vue tels Amazon, ARM, Facebook, Google, Intel, Lenovo, Microsoft et Samsung sont membres de l'alliance. La FIDO Alliance se fixe elle-même comme objectif de bannir l'utilisation des mots de passe et de stimuler celle de la vérification à deux facteurs ('two-factor authentication' ou 2FA). L'alliance prépare une méthode uniforme permettant aux fournisseurs de produits et de services de s'échanger des informations d'authentification. Les utilisateurs pourraient ainsi se connecter au moyen d'un smartphone, d'un jeton USB ou de tout autre appareil servant de jeton de sécurité.La norme Web Authentification (WebAuthen) de la FIDO Alliance s'était en 2018 vu attribuer par le World Wide Web Consortium (W3C) le statut de 'Candidate Recommendation'. C'est là le dernier statut avant l'approbation définitive de la norme.En collaboration avec Dutch IT-Channel