Le studio sera situé sur les Champs-Elysées et aura à ses commandes les animateurs d'Apple Music Mehdi Maïzi et T-Miss. "Il accueillera les grands noms de la musique francophone tout en offrant un tremplin aux talents émergents", et "hébergera aussi des artistes qui viendront y animer leurs propres émissions de radio" a indiqué Apple. Le groupe américain a fait cette annonce dans un message posté à l'occasion de ses 40 ans de présence en France.

Apple compte aujourd'hui 2.700 salariés en France, et 20 magasins exclusifs Apple Store, "le plus grand réseau en Europe continentale". Le groupe a une histoire contrastée avec la France. Ses produits au design soigné séduisent un très large public, mais sa puissance irrite. L'Autorité de la concurrence française a infligé en 2020 une amende record de 1,1 milliard d'euros pour ses pratiques commerciales, qui lui donnent un contrôle total de la vente de ses produits.

Le tribunal de commerce de Paris examine actuellement une procédure lancée par le ministère de l'Economie pour ses pratiques commerciales concernant son "magasin d'application" (l'App Store). Une procédure semblable vise également le magasin d'application de Google (le Google Play Store).

Le studio sera situé sur les Champs-Elysées et aura à ses commandes les animateurs d'Apple Music Mehdi Maïzi et T-Miss. "Il accueillera les grands noms de la musique francophone tout en offrant un tremplin aux talents émergents", et "hébergera aussi des artistes qui viendront y animer leurs propres émissions de radio" a indiqué Apple. Le groupe américain a fait cette annonce dans un message posté à l'occasion de ses 40 ans de présence en France.Apple compte aujourd'hui 2.700 salariés en France, et 20 magasins exclusifs Apple Store, "le plus grand réseau en Europe continentale". Le groupe a une histoire contrastée avec la France. Ses produits au design soigné séduisent un très large public, mais sa puissance irrite. L'Autorité de la concurrence française a infligé en 2020 une amende record de 1,1 milliard d'euros pour ses pratiques commerciales, qui lui donnent un contrôle total de la vente de ses produits.Le tribunal de commerce de Paris examine actuellement une procédure lancée par le ministère de l'Economie pour ses pratiques commerciales concernant son "magasin d'application" (l'App Store). Une procédure semblable vise également le magasin d'application de Google (le Google Play Store).