Microsoft fustige la décision d'Apple de ne pas tolérer des services de diffusion de jeux sur iOS et d'exclure ses applis de l'App Store. Apple veut pouvoir juger les jeux un par un. Selon Microsoft, elle recourt à cette fin à d'autres règles que pour la plupart des applis, puisque même chez un service de streaming comme Netflix, chaque série ou film n'est pas systématiquement contrôlé.

Apple est ainsi la seule plate-forme à exclure la diffusion de jeux, ce qui constitue un obstacle pour Microsoft, qui ambitionne d'atteindre toutes les plates-formes avec son service de streaming de jeux. Stadia, le service de streaming de Google, n'est pas non plus le bienvenu sur iOS. Tous deux sont pleinement des services de diffusion et offrent à l'utilisateur accès aux jeux se trouvant sur les serveurs des entreprises concernées. C'est différent de par exemple PS Remote Play de Sony, qui est autorisé à tourner sur iOS. Ce dernier relie l'iPhone de l'utilisateur à sa PlayStation. Les nouveaux services de diffusion doivent respecter les règles de l'App Store, selon Apple même, et présenter chaque jeu séparément.

Pour Microsoft et Google, il n'existe pas d'alternative leur permettant de proposer leur service sur l'iPhone et l'iPad. Apple exerce donc un monopole sur la distribution d'applis avec son App Store.

Microsoft fustige la décision d'Apple de ne pas tolérer des services de diffusion de jeux sur iOS et d'exclure ses applis de l'App Store. Apple veut pouvoir juger les jeux un par un. Selon Microsoft, elle recourt à cette fin à d'autres règles que pour la plupart des applis, puisque même chez un service de streaming comme Netflix, chaque série ou film n'est pas systématiquement contrôlé.Apple est ainsi la seule plate-forme à exclure la diffusion de jeux, ce qui constitue un obstacle pour Microsoft, qui ambitionne d'atteindre toutes les plates-formes avec son service de streaming de jeux. Stadia, le service de streaming de Google, n'est pas non plus le bienvenu sur iOS. Tous deux sont pleinement des services de diffusion et offrent à l'utilisateur accès aux jeux se trouvant sur les serveurs des entreprises concernées. C'est différent de par exemple PS Remote Play de Sony, qui est autorisé à tourner sur iOS. Ce dernier relie l'iPhone de l'utilisateur à sa PlayStation. Les nouveaux services de diffusion doivent respecter les règles de l'App Store, selon Apple même, et présenter chaque jeu séparément.Pour Microsoft et Google, il n'existe pas d'alternative leur permettant de proposer leur service sur l'iPhone et l'iPad. Apple exerce donc un monopole sur la distribution d'applis avec son App Store.