En investissant ainsi, Apple entend "vouloir mieux comprendre le marché chinois", a expliqué son directeur, Tim Cook. Il y envisage "pas mal d'opportunités de collaboration dans le futur".

Pour Apple, il s'agit là d'un de ses principaux investissements dans le domaine du software. Et pour l'entreprise chinoise, c'est l'une des plus importantes injections de capital. Avec cet argent, Didi envisage de développer une plate-forme de covoiturage. Didi possède plus de 300 millions de clients et enregistre quotidiennement plus de 11 millions de courses.

Pour sa part, Uber est provisoirement déficitaire sur le marché chinois. (Belga/WK)