Les utilisateurs sont en effet en droit de le savoir en vertu de la nouvelle législation européenne sur le respect de la vie privée : le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).

L'observateur irlandais, le bureau du commissaire à la protection des données (Data Protection Commissioner), enquête déjà sur la façon dont Apple utilise les données personnelles lors de publicités et vérifie si sa déclaration relative au respect de la vie privée est suffisamment claire à ce sujet.

Le siège européen d'Apple est établi à Cork, dans le sud de l'Irlande. C'est précisément pour cette raison qu'Apple est soumis à l'autorité de l'observateur irlandais pour le respect de la vie privée, au même titre que d'autres grandes sociétés de technologie. L'Irlande mène d'ailleurs actuellement huit enquêtes visant Facebook, deux autres concernant WhatsApp et une portant sur Instagram. Twitter, quant à lui, fait l'objet de trois investigations. D'autres enquêtes sont également en cours sur les activités de Google, de LinkedIn et de l'agence publicitaire Quantcast.