Ericsson fabrique surtout de l'équipement réseautique, mais possède des brevets sur pas mal de technologies de base qui sont appliquées dans les téléphones mobiles. Cela signifie que les fabricants de smartphones doivent rétribuer l'entreprise suédoise pour pouvoir exploiter ces technologies.

Jusqu'il y a peu, Apple le faisait aussi, mais l'accord de licence que l'entreprise américaine avait conclu à ce propos avec Ericsson, est venu à échéance cette année. Or les deux entreprises ne sont ensuite pas arrivées à se mettre d'accord sur un nouveau contrat et se sont tournées toutes les deux vers la Justice.

Conclusion d'un nouveau contrat

Ericsson a annoncé hier lundi envisager d'encaisser cette année entre 13 et 14 milliards de couronnes (1,4 à 1,5 milliard d'euros) grâce au nouveau contrat. Aucun autre détail financier n'a filtré. Le nouvel accord de licence a une durée de sept ans.

"Nous sommes heureux d'avoir conclu ce nouveau contrat'', a déclaré Kasim Alfalahi, responsable chez Ericsson du contrôle de la propriété intellectuelle. Selon le directeur, l'accord signé offre non seulement une compensation financière, mais aussi des possibilités de collaboration ultérieure avec Apple.

Source: Automatiseringgids